Onzièmes Rencontres du GRIM

Capture d’écran 2014-01-08 à 13.35.41Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale

Onzièmes Rencontres du GRIM
mardi 27 mai 2014 – Paris, INHA

La présence, la représentation et la réutilisation du passé
dans les images médiévales, VIIIe – XIVe siècle

Appel à communications et à inscriptions

Un ensemble de collègues enseignants-chercheurs des départements d’histoire de l’art des universités françaises ont formé un Groupe de Recherches dans le domaine de l’iconographie médiévale, prise dans ses deux significations fondamentales :

– Analyse iconographique et interprétation des œuvres

– Corpus d’images et banques de données.

Le premier objectif du GRIM est la tenue d’une rencontre annuelle ouverte à tous les historiens de l’art, qu’ils relèvent ou non de l’université, et laissant aussi une place notable aux doctorants et aux jeunes chercheurs. Les communications sur les travaux entrepris, les méthodologies utilisées et les résultats des recherches aideront à une définition prospective de champs et de programmes de recherches à moyen et long terme. Une présentation plus complète du GRIM est disponible sur internet :

http://irhis.recherche.univ-lille3.fr/ (puis Autres projets/GRIM)

La majeure partie de la journée sera consacrée aux communications de chercheurs confirmés et de jeunes chercheurs. En fonction du nombre de communications retenues, un moment d’ateliers permettant aux doctorants et jeunes chercheurs (voire étudiants en Master 2), de signaler brièvement leurs travaux en cours, puis d’échanger sur toutes questions concernant l’iconographie, dont la méthodologie et les outils, aura lieu dans la seconde partie de l’après-midi.


Appel à communications et à inscriptions pour la journée du mardi 27 mai 2014

Les Rencontres du GRIM du 27 mai 2014 auront lieu à Paris dans les locaux de l’Institut National d’Histoire de l’Art, que nous remercions vivement pour son aide.

Comme pour les précédentes journées du GRIM (les programmes des années antérieures sont consultables sur le site cité plus haut : voir Grim-Archives), les communications seront faites en priorité par de jeunes chercheurs ayant soutenu leur thèse récemment (essentiellement après 2010), mais aussi par des doctorants. Ces communications (20 minutes) pourront inclure en introduction une très brève présentation de la problématique générale de la thèse, mais comprendront avant tout une démonstration de la démarche, faite à partir d’un aspect particulier.

Cette année le thème général de la journée sera :

La présence, la représentation et la réutilisation du passé
dans les images médiévales, VIIIe – XIVe siècle

            L’art religieux médiéval ne peut se comprendre sans l’inscription de l’histoire des hommes dans un vaste déroulement temporel, pour lequel le monde vétéro-testamentaire joue un rôle capital dans l’interprétation typologique, qui joue tant dans les œuvres isolées que dans les ouvrages fondés sur ce principe (Speculum Humanae Salvationis, Biblia Pauperum, Concordantiae caritatis…). Le passé annonce et prépare les temps qui suivent.

Mais l’art médiéval est également riche de la conscience du monde antique. La recherche a surtout montré que la « survivance » de l’antique au Moyen Age s’est faite avant tout de manière privilégiée et relativement isolée à travers certaines périodes (la « Renaissance » carolingienne, la « Proto-Renaissance » du XIIe siècle), certains aspects de la création (les « courants du classicisme dans l’art médiéval »), certains thèmes (les traditions de l’astronomie…). Par ailleurs, comme la Renaissance a vraiment considéré l’Antiquité comme « un système culturel cohérent » (Panofksy), et on a – trop – cherché dans l’art médiéval les signes de l’évolution qui préparait cette redécouverte. La question que nous proposons pour le GRIM est plutôt d’examiner de quelle manière les thèmes antiques s’inscrivent dans la culture médiévale, et en particulier comment ces éléments des périodes antiques aident ou non le Moyen Age à penser et à construire une image et une conscience du passé qui lui sont propres, sans le juger par comparaison avec la Renaissance. C’est une des raisons pour lesquelles cette journée n’abordera pas les œuvres du XVe siècle.

Un autre aspect majeur est celui du passé mythique, reconstruit, dans un imaginaire foisonnant – citons comme un exemple parmi d’autres celui des légendes médiévales de Virgile.

Enfin, la question du passé dans l’iconographie ne peut pas négliger l’examen des modes de représentation. Comment les œuvres narratives expriment-elles la succession des faits, mais aussi l’évocation d’épisodes passés, présents ou absents dans l’œuvre ? Mais aussi comment le regard sur les œuvres du passé influence-t-il la création médiévale ?

On ne cherchera pas des réponses globales à ces questions, mais au contraire, par des études de cas, à fournir des matériaux précis pour nourrir le débat sur ces problématiques.

L’accès aux Rencontres du GRIM est gratuit, mais sur inscription préalable.

– les étudiants en Master sont également cordialement invités.

– le Groupe ne dispose d’aucun budget, et les intervenants et auditeurs s’adresseront aux centres de recherches dont ils dépendent pour une éventuelle prise en charge des frais.

Il convient de retourner le formulaire joint :

– pour les propositions de communications, dès que possible, et dans tous les cas avant le 8 mars

– pour les inscriptions comme auditeurs, avant le 12 avril,

par e-mail (en document attaché, et non dans l’e-mail) à christian.heck@univ-lille3.fr

Le programme définitif sera établi et diffusé début mai, envoyé par e-mail à toutes les personnes inscrites, et également disponible sur le site IRHiS cité.

Christian Heck, Responsable du GRIM
Professeur à l’Université de Lille 3


Groupe de Recherches en Iconographie Médiévale

Onzièmes Rencontres du GRIM
mardi 27 mai 2014 – Paris, INHA
Inscriptions

Important : rayer les mentions inutiles

 

Nom :                                                prénom :

adresse :

 

tel :                                                    e-mail :

profession :

I – pour les jeunes chercheurs uniquement :

Master 2 en cours/doctorat en cours/doctorat soutenu (rayer les mentions inutiles) :

sujet :

université, nom du directeur de recherches, date de l’inscription/de la soutenance :

II – pour tous :

A –s’inscrit comme auditeur, oui -non

B – propose une communication, sur le thème suivant :

(dans ce cas, remplir aussi la fiche de résumé)

formulaire à retourner par e-mail (en document attaché sous Word, et non dans l’e-mail) à christian.heck@univ-lille3.fr

– pour les propositions de communications, dès que possible, et dans tous les cas avant le 8 mars,

– pour les inscriptions comme auditeurs, avant le 12 avril.

En fonction du nombre des propositions, toutes indications sur l’acceptation des communications seront données avant le 5 avril. Le programme définitif sera expédié à tous les inscrits début mai, et affiché sur le site (Grim-Séminaire).


 

Onzièmes Rencontres du GRIM
Communications du mardi 27 mai 2014 – Paris, INHA

Nom                                                  Prénom

Résumé dactylographié de la communication proposée (une page maximum)

Important : les communications (20 minutes) pourront inclure en introduction une très brève présentation de la problématique générale de la thèse, mais comprendront avant tout une démonstration de la démarche, faite à partir d’un aspect particulier.

Pour les jeunes chercheurs : si vos travaux ont fait l’objet d’une ou de plusieurs publications, parues ou sous presse, veuillez en indiquer les références.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search