Les nuisances liées aux abattoirs dans la ville de Paris (XVIIIe-XXe siècles)

LA SOCIÉTÉ DE L’HISTOIRE DE PARIS ET DE L’ILE DE FRANCE
a le plaisir de vous convier

le mardi 3 décembre 2013, à 17 h 30

à la conférence de Sylvain LETEUX, docteur en histoire, professeur agrégé, membre de l’Institut de recherches historiques du Septentrion (UMR 8529 CNRS – Université de Lille 3) et de l’IEHCA (Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation), auteur de Libéralisme et corporatisme chez les bouchers parisiens (1776-1944) : la boucherie parisienne face aux pouvoirs publics, Éditions universitaires européennes, 2010, 2 vol.

Les nuisances liées aux abattoirs dans la ville de Paris (XVIIIe-XXe siècles)

Le débat sur la place à donner aux abattoirs dans les villes est ancien. Dans le cas d’une grande ville comme Paris, les protestations contre la présence des abattoirs (ou tueries d’animaux) au cœur même de la ville ont toujours été nombreuses, mais les réponses apportées à ce problème ont été tardives et timides. La création de cinq grands abattoirs publics par Napoléon Ier, en 1810, entraînant la fermeture des tueries particulières dans Paris, marque certainement une étape importante pour réduire les nuisances diverses causées par l’activité des bouchers. Néanmoins, de nombreuses nuisances subsistent à Paris jusqu’au début du xxe siècle, malgré la création des abattoirs « modernes » de la Villette et de Vaugirard.

Archives nationales,
hôtel de Soubise, Chambre du Prince,
60 rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris (M° Hôtel de Ville ou Rambuteau).
Entrée libre dans la limite des places disponibles.


Vous aimerez aussi...