Comprendre la crise de la dette publique : l’État, les finances publiques et la Révolution de 1789

Capture d’écran 2013-11-16 à 17.48.28Mercredi, 20 Novembre 2013
18:30 – 20:00
Lieu : ABD-Gaston Defferre, 18-20 rue Mirès – 13003 Marseille, Auditorium

Ce cycle propose un regard croisé d’une même question par deux disciplines scientifiques.

Conférence de Marie-Laure Legay, professeur d’histoire moderne à l’université de Lille 3 (Laboratoire IRHiS) et Alain Trannoy, directeur d’études à l’EHESS et directeur d’Aix-Marseille Sciences Économiques.
Il s’agit d’observer les origines non seulement conjoncturelles, mais aussi structurelles de la banqueroute pré-révolutionnaire, c’est à dire de ne pas s’arrêter à la dette seule, celle qui a gonflé avec les derniers conflits menés par l’ancien régime, mais de saisir la crise d’un système de gestion dans son entier, dans sa dimension politique et culturelle.
Marie-Laure Legay est professeur d’histoire moderne à l’université de Lille3. Elle a dirigé un programme de recherches ANR sur les comptabilités publiques dans l’Europe pré-industrielle et a publié La banqueroute de l’État royal: la gestion des finances publiques de Colbert à la Révolution, Paris, EHESS, 2011.
Alain Trannoy est directeur d’Études à l’EHESS et directeur d’Aix-Marseille School of Economics. Spécialiste des inégalités et de la taxation, il est membre du Conseil d’Analyse Économique (CAE) placé auprès du Premier Ministre. Dans son ouvrage Il faut une révolution fiscale : qu’en pensent les économistes ? (Eyrolles, 2012), il aborde la question de la réforme de la fiscalité en France en présentant les arguments des différents points de vue politiques. En tant qu’expert, il est fréquemment sollicité par la presse.

Entrée libre sur réservation au 04 13 31 82 00

Cette conférence s’inscrit dans le cycle de conférences mensuelles A l’écoute des sciences sociales organisé par trois laboratoires du pôle marseillais de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS),  l’IDEP (Institut d’économie publique), le GREQAM (Groupement de recherche en économie quantitative d’Aix-Marseille) et le Centre Norbert Elias (Sociologie, histoire, anthropologie des dynamiques culturelles) – en partenariat avec la Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, ABD-Gaston Defferre.


Vous aimerez aussi...