Pages flamandes de Moulins-Lille et Wazemmes

Pages-flamandes281VANNEUFVILLE Eric

Pages flamandes de Moulins-Lille et Wazemmes

Fouesnant : Y. Embanner, 2010, 185 p.

ISBN 978-2-914855-73-0

FL 2450

Résumé éditeur :

Au 19e siècle, de nombreux ouvriers en quête de travail – de citoyenneté française ou belge – dont le flamand était la langue maternelle, se sont implantés à Moulins et à Wazemmes, alors villages ruraux. Les difficultés économiques de leur région d’origine les ont poussés à émigrer massivement, surtout à partir de 1840. Leur intégration dans cette région de Flandre gallicane (ou francophone) ne fut pas facile, leur vie quotidienne encore moins, même si, de ci de là, ils bénéficièrent de quelques aides.
Au début, sous le Second Empire, regroupés en communautés linguistiques, ils connurent une existence particulière, avec ses joies et ses peines bien flamandes. Peu à peu, une évolution se produisit et, dans le cadre de cette nouvelle ville de Lille d’entre 1858 et 1914, ils s’assimilèrent et fournirent les troupes et, parfois les cadres, du mouvement ouvrier.
C’est cette évolution, qu’Éric Vanneufville, enfant du pays né à Wazemmes en 1950, aujourd’hui Docteur ès lettres, d’attache à raconter en histoires. Celles-ci ont trait à des domaines aussi variés que le cadre de vie, la régulation des Belges, la sollicitude de l’Église, l’assistance des pouvoirs publics, la vie festive et… l’assimilation.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...