Séminaire général du CERAPS

Le séminaire général du CERAPS accueillera ce jeudi 13 juin 2013, à partir de 14h en salle B2.1 – Sciences Po Lille, Arnault Skornicki (MCF, Université Paris Ouest Nanterre).

Il présentera son ouvrage L’économiste, la cour et la patrie. l’économie politique dans la France des Lumières, Paris, CNRS Editions, coll. «Culture et société», 2011.Discutants: Guillaume Delalieux (MCF, CERAPS, Sciences Po Lille) et Igor Martinache (Doctorant, CERAPS, Université Lille 2).

Résumé :La science économique est devenue la forme dominante du discours politique. Elle se présente pourtant volontiers comme le plus neutre et impartial des savoirs. Que signifie cette dénégation du politique de la part d’une science si intimement liée au champ du pouvoir ? Arnault Skornicki propose un détour historique par la France des Lumières pour mettre au jour l’impensé de ce qui n’était pas encore une discipline universitaire, mais un simple genre intellectuel. De la naissance du libéralisme d’État au Dialogue sur le commerce des blés de Galiani, de la science du commerce aux luttes entre Turgot et Necker en passant par la Physiocratie, le XVIIIe siècle apparaît en effet comme une période clé pour l’économie politique. Savants, hommes de lettres, philosophes et administrateurs mettent leur intelligence au service des Lumières qui s’officialisent et d’un État éclairé qui tente de se réformer. L’économie politique finira par accéder aux sommets du pouvoir, pour ne plus jamais les quitter. Une étude ambitieuse pour comprendre la naissance du libéralisme.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search