Le Val de Nièvre

Val-nievre017BARBEDOR Isabelle (dir.)

Le Val de Nièvre : un territoire à l’épreuve de l’industrie

Amiens : Inventaire général du patrimoine culturel, 2013, 112 p.

Collection Images du patrimoine ; 278

ISBN 978-2-36219-065-0

PI 381

Résumé éditeur :

À mi-chemin entre Amiens et Abbeville, le Val de Nièvre est traversé par la rivière de la Nièvre, affluent de la Somme. À l’image de l’ensemble de la Picardie, il présente depuis le milieu du XIXe siècle un double visage rural et industriel, mais il est structuré autour d’une vallée industrielle sans équivalent dans la région.
Les fondations monastiques et les paroisses sont à l’origine des premiers aménagements de ce territoire, auxquels participent également les forteresses médiévales commandant les principales voies de communication, puis les nombreux châteaux de plaisance des XVIIe et XVIIIe siècles. La vocation agricole et artisanale de cet espace a contribué à dessiner le paysage, entre les vastes plateaux cultivés et les étroites vallées humides. Ces dernières, propices à la culture du lin et du chanvre, ont favorisé dès la fin du Moyen Âge l’essor de l’artisanat textile qui a fait la fortune de la région. C’est sur cet héritage que s’érige dans la seconde moitié du XIXe siècle l’empire industriel Saint Frères, qui devient la première entreprise française de tissage mécanique de jute et assure l’expansion de la vallée de la Nièvre. L’occupation du territoire par la famille Saints s’est traduit par le développement des sites de production, mais également par la création d’un véritable réseau de communication (routes et voie ferrée reliant les usines entre elles) et l’organisation du cadre de vie des employés et de leur famille (cités ouvrières, magasins coopératifs, équipements collectifs).
Durant plus d’un siècle, l’activité industrielle a contribué à façonner et à enrichir un espace resté profondément rural. L’ensemble de ce territoire a été touché de différentes façons par le fait industriel mais son développement, à partir du milieu du XIXe siècle, doit aussi aux progrès de l’agriculture et des moyens de communication. Les châteaux, les églises et leur mobilier, ou encore l’habitat et les édifices publics des villages présentés dans cet ouvrage témoignent de la richesse de l’histoire du Val de Nièvre depuis l’Antiquité.

Axe de recherches :

  • Équipe 2 : Activités économiques, dynamiques sociales, échanges

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search