Écoles dans la guerre, Écoles en guerre. Structures et acteurs de l’éducation dans les tourmentes guerrières des XIXe et XXe siècles

Source : Musée aubois d’histoire de l’Éducation (Troyes)

UNIVERSITÉ d’ARTOIS
Centre de Recherches et d’Études Histoire et Sociétés (CREHS-EA 4027)

Écoles dans la guerre, Écoles en guerre.
Structures et acteurs de l’éducation dans les tourmentes guerrières des XIXe et XXe siècles

« Autour de la Première Guerre mondiale »

Journée d’études n° 2
Arras, Maison de la recherche
Vendredi 23 novembre 2012

Dans la continuité de la journée déjà tenue le 6 avril 2012 à la Maison de la recherche et de celle du 15 mars 2013.

(Les communications sont d’une durée de 25 minutes)

À partir de 08h45 : Accueil à la Maison de la recherche de l’Université d’Artois

09h10 : Propos introductifs par Charles GIRY-DELOISON, professeur en histoire moderne, directeur du CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois

09h20-09h30 : Mise   en   perspective   de   la   journée   par   Jean-François   CONDETTE, professeur  en  histoire  contemporaine,  Université  d’Artois  (IUFM), Laboratoire CREHS (EA 4027)

Mobiliser La mobilisation des écoles primaires et des instituteurs dans la Première Guerre mondiale

Président de séance : Jean-François CHANET, professeur en histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Paris

09h30-09h55 : Hugues  MARQUIS,  PRAG à  l’Université  de  Poitiers  (IUFM)  –  L’École primaire de la Charente dans la Grande Guerre : un aspect de l’effort de guerre par la mobilisation patriotique

09h55-10h20 : Emmanuel     Saint-FUSCIEN, maître de conférences en histoire contemporaine à l’EHESS – Les instituteurs en guerre (1914-1919) : parcours singuliers ou ordinaires ?

10h20-10h30 – Questions
10h30-10h45 – Pause

Mobiliser les esprits ?

Président de séance : Jean-François CHANET, professeur en histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Paris

10h45-11h10 : Yves   VERNEUIL,   Maître   de   conférences   en   histoire   contemporaine, Université  de  Reims  Champagne-Ardenne  (IUFM),  Laboratoire :  CEREP- URCA – Entre patriotisme et corporatisme : la valorisation du rôle des professeurs de l’enseignement secondaire dans la Grande Guerre

11h10-11h35 : Agnès GRACEFFA,  docteur en histoire, chargée de cours à l’Université de Lille 3, Laboratoire IRHiS-Lille 3 – Médiévistes en guerre : entre engagement et regard critique (1870 –1918)

11h35-12h00 : Laurence  OLIVIER-MESSONNIER, CELIS (Centre d’études des littératures et de socio-poétique, Université Blaise Pascal de Clermont II : Le Manuel    général    de    l’instruction    primaire (1914-1919) : pédagogie heuristique, rémanence revancharde et mobilisation patriotique.

12h00-12h15 : Questions

12h15-14h00 : Pause repas

Refuser la guerre,  soulager et sortir de la guerre ?

Président de séance : Philippe NIVET, professeur en histoire contemporaine à l’Université de Picardie-Jules Verne, Centre d’histoire des sociétés, des sciences et des conflits (EA 4289)

14h00-14h25 : Galit HADDAD, docteure en histoire, post-doctorante à l’EHESS, chercheuse associée au groupe AHMOC-CRH, EHESS – Le « défaitisme » des enseignants de l’école républicaine (1914-1918)

14h25-14h50 : Ludovic  LALOUX, maître de conférences en histoire  contemporaine – Université de Bordeaux IV ; membre du Centre d’études des mondes moderne et contemporain (CEMMC) – Bordeaux – La Croisade eucharistique : un mouvement spirituel et patriotique fondé en 1915 au cours Saint-Seurin à Bordeaux

14h50-15h05 – Questions
15h05-15h25 – Pause

15h25-15h50 : Pieter VERSTRAETE, chercheur post-doctorant, Frank SIMON, Professeur retraité en histoire de l’éducation de l’Université de Gand, Marc DEPAEPE, Professeur  d’histoire  de  l’éducation  associé  au  Centre  de  l’Histoire  de l ‘éducation de l’Université Catholique de Louvain (KU Leuven) – Le centre de rééducation professionnelle des soldats belges à Port-Villez : Une école pour  les  mutilés  de  guerre  belges:  nouveauté  pédagogique  ou  tradition éducative?

15h50-16h15 : Chantal DHENNIN, agrégée d’histoire en CPGE, doctorante à l’Université du Littoral-Côte d’Opale – L’école et la sortie de guerre  dans le canton de La Bassée

16h15-16h30 : Questions

16h30-16h45 : Conclusions  de  la  journée  par  Jean-François  CHANET, professeur en histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Paris


Vous aimerez aussi...