Ce Salon à quoi tout se ramène

KEARNS James, VAISSE Pierre

“Ce Salon à quoi tout se ramène” : le Salon de peinture et de sculpture, 1791-1890

Bern : Peter Lang, 2010, 164 p. -[4] p. de pl.

Collection French studies of the eighteenth and nineteenth centuries ; 26

ISBN 978-3-03910-931-9

FR 1526

Résumé :

Exposition organisée par l’État jusqu’en 1881, grande fête annuelle ou bisannuelle de l’art, le Salon de peinture et de sculpture domine la vie artistique à Paris tout au long du dix-neuvième siècle. Dans l’historiographie de la modernité artistique, cependant, le rôle de ce “Salon à quoi tout se ramène” (comme le disait Tabarant dans La vie artistique au temps de Baudelaire) a trop souvent été réduit à celui du terrain de bataille où se sont confrontées “tradition académique” et “nouveauté révolutionnaire”. Les sept études que contient ce volume ont donc pour but de restituer au Salon sa véritable dimension historique en analysant des éléments essentiels de son organisation, son fonctionnement et sa finalité, dont : son emplacement (au Louvre jusqu’en 1848), ses artistes, ses visiteurs, sa rhétorique et son système de récompenses, pour terminer sur les raisons et les conséquences de son abandon par l’État.

James Kearns est directeur des études françaises à l’Université d’Exeter et auteur de nombreux travaux sur la critique de l’art française au dix-neuvième siècle, dont Théophile Gautier, Orator to the artists : art journalism of the Second Republic (2007) est le plus récent.

Pierre Vaisse est professeur honoraire d’histoire de l’art contemporain à l’Université de Genève. Outre différentes études sur la Renaissance allemande, l’architecture moderne, etc., il est l’auteur d’une thèse de doctorat d’État sur “La troisième République et les peintres” et de nombreux articles sur la vie artistique et sur la critique d’art en France au dix-neuvième siècle.

Axe de recherches :


Vous aimerez aussi...