1969 en Europe. Année des relèves ou des ruptures ?

Jean-Marc Guislin (éd.), 1969 en Europe. Année des relèves ou des ruptures ?
Villeneuve d’Ascq, IRHiS-Ceges- Lille 3, 2010, 126 p.

En 2008, on a beaucoup évoqué et commémoré l’année 1968. L’année 1969 n’a pas la même renommée et pourtant elle mérite, elle aussi, l’attention des chercheurs, ne serait-ce qu’en raison d’un certain nombre d’événements qui sont autant de ruptures ou de nouvelles étapes à l’intérieur de différents processus. En Europe, Willy Brandt, Eward Heath (1970), Bruno Kreisky (1970), Olof Palme, Georges Pompidou, mais également Marcelo Caetano et Gustav Husak arrivent sur le devant de la scène. Ces remplacements de responsables constituent-il de véritables ruptures idéologiques, générationnelles ou socioculturelles ? Ne vaudrait-il pas mieux parler d’alternances, de relèves ou de changements dans la continuité ? Dans les dictatures en tout cas, la relève n’implique aucune mutation majeure… Dans l’ombre de 1968, l’année 1969 apparaît, à travers huit communications, comme un moment moins fiévreux pendant lequel l’ampleur des renouvellements, souvent modestes, varie cependant nettement selon les États considérés.

Table des matières

Introduction, Jean-Marc Guislin
Première partie : Des ruptures ?
1969 : année du changement de pouvoir en République Fédérale Allemande, Jérôme Vaillant
L’Autriche en 1970 : le nouveau chancelier Bruno Kreisky à l’origine d’importants changements, Alfred Strasser
Deuxième partie : Les changements dans la continuité
Relève à droite : Edward Heath et le parti conservateur britannique en 1969, Philippe Vervaecke
L’année 1969 en Suède ou le retour sur terre. La continuité idéologique et le pragmatisme politique d’Olof Palme, Éric Chevaucherie
1969, le moment Pompidou ? François Dubasque
L’année 1969 en Italie : ruptures sociales et continuité politique, Alessandro Giacone
Troisième partie : Le cas particulier des dictatures
Le dictateur, le prince et le gouverneur civil : 1969, année zéro de la transition démocratique en Espagne ? François Malveille
La Tchécoslovaquie et le Portugal autour de 1969 : de la libéralisation à la normalisation. Divergences et « convergences parallèles », Jean-Marc Guislin
Conclusion, Robert Vandenbussche
Résumés/Abstracts


Vous aimerez aussi...