Enseignes sacrées et profanes médiévales découvertes à Valenciennes

TIXADOR Arnaud

Enseignes sacrées et profanes médiévales découvertes à Valenciennes : un peu plus d’un kilogramme d’histoire

Valenciennes : Service archéologique de Valenciennes, 2004, 144 p.

ISBN 2-912241-04-9

HA 704

Résumé :

Les enseignes sont des objets de plomb et d’étain figurant des thèmes religieux ou profanes et que l’on cousait sur les vêtements. Ces broches, courantes entre le XIIe et le début du XVIe siècle, permettaient à leurs possesseurs d’afficher leurs préoccupations religieuses, profanes ou politiques, un peu à la manière d’un badge.

Les enseignes présentées ont toutes été découvertes à Valenciennes dans le lit de la rivière Sainte Catherine, à l’occasion des fouilles « Coeur de ville » (1999-2003). Elles furent sans doute jetées dans la rivière pour des raisons votives, comme le laissent présumer d’autres découvertes de ce type dans la Seine ou dans la Tamise.

Souvenirs de pèlerinages, eles étaient achetées par le pèlerin lors de son arrivée dans le sanctuaire. Les lieux de pèlerinages actuellement identitifés dans la collection sont : Quiévrechain, Boulogne-sur-Mer, Saint-Josse-sur-Mer, Amiens, Noyon, Saint-Maur-des-Fossés, Cologne, Maastricht, Rome, Villalcàzar de Sirga.

Les enseignes profanes déclinent quand à elles des thèmes variés, politiques, courtois, corporatifs ou érotiques. Les plus communes sont celles représenta&nt des motifs courtois, tels des portraits d’hommes, parfois accompagnés de la légende « Amour », ou encore de magnifiques représentations de chevaliers qui évoquent la littérature médiévales.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 – Du local aux empires

Vous aimerez aussi...