Le sujet contre les objets… tout contre

JULIEN Marie-Pierre (dir.), ROSSELIN Céline (dir.)

Le sujet contre les objets… tout contre : ethnographies de cultures matérielles

Paris : CTHS, 2009, 1 vol. (300 p.). Collection Orientations et méthodes ; 15.

ISBN 978-2-7355-0705-4

MOND 499

Résumé :
Ce livre est issu des réflexions du groupe de recherche Matière à Penser (MàP) qui, depuis quinze ans, prend au sérieux la dimension matérielle des objets et des corps pour alimenter la réflexion anthropologique.
Le sujet est contre les objets… tout contre ! Ainsi, loin de s’opposer aux objets au point de les espérer immatériels, les êtres humains déploient quotidiennement des savoir-faire qui, dans la proximité et la confrontation à la matière, deviennent des savoir-être.
Dans un contexte de recherche où beaucoup de travaux contribuent à comprendre l’action du sujet sur la matière, mais oublient de questionner le retour de cette action sur la matière puis sur le sujet lui-même, les auteurs du présent ouvrage ont fait le choix de s’interroger moins sur le tissage des tapis, l’art de la guerre, le ramassage d’objets, l’autopsie de cadavres et l’assainissement liquide des villes, que sur les tisseuses, les guerriers, les rippers, les médecins légistes et les égoutiers.
La notion de sujet, revisitée par les sciences sociales et humaines, est discutée ici afin de montrer le rôle fondamental joué par la culture matérielle dans la construction des êtres humains.

Marie-Pierre Julien est ethnologue, chercheuse associée au Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe (CNRS-UDS), intervient au sein d’ethnoArt et participe à l’ANR Alimados (Strasbourg).
Céline Rosselin est membre du CERMAHVA (université François Rabelais de Tours) et enseigne l’anthropologie et la sociologie à l’université d’Orléans.
Elles ont publié ensemble La culture matérielle (2005) aux Éditions La Découverte.

Table des matières :

Introduction
Quand il y a matière à penser, Marie-Pierre Julien et Céline Rosselin
Références bibliographiques

Première partie : (Re)penser l’anthropologie de la culture matérielle
Chapitre 1 : La liaison tumultueuse des choses et des corps : un positionnement théorique, Nicoletta Diasio
Introduction
Un monde en vitrine
Des emblèmes aux usages : savoirs sur la consommation
Techniques du corps, d’objet, de soi
Ces matières qui nous font
Des objets aux humains… et retour
À la recherche de nouveaux sujets : l’exemple de l’enfant à naître
En guise de conclusion : questions ouvertes

Chapitre 2 : Pour une anthropologie du matériel, Marie-Pierre Julien, Céline Rosselin et Jean-Pierre Warnier
Le matériel : signe, acteur, autre ?
Un résidu : la matérialité des objets et des corps ou la valeur praxique des choses
Les objets dans l’action
Les couplages et découplages sujet-objet ou le jeu des identifications
Un hors sujet pour l’ethnologie ?

Chapitre 3 : « Subjectivité », « subjectivation », « sujet » : dialogue, Marie-Pierre Julien, Céline Rosselin, Jean-Pierre Warnier
Récapitation
Références bibliographiques des chapitres 1, 2 et 3

Seconde partie : La construction des sujets à l’épreuve d’ethnographies de cultures matérielles
Chapitre 4 : Pour une anthropologie de l' »erreur », l’approche comparative des échecs techniques : quelques jalons, Jean-Luc Jamard
Cadres de référence
Objectivation, subjectivation, erreur
Schémas d’expériences
Croyances, savoirs et techniques
Références bibliographiques

Chapitre 5 : Corps en chantier, Agnès Jeanjean
Des ouvriers oubliés ?
Travail et subjectivation
Les chantiers et ce que l’on y met de soi
– De l’ingéniosité
– De la puissance et du courage
Dépréciation, exploitation
– Quand les outils manquent
– Quand l’espace dit la domination
– Quand la mapitrise du temps échappe
Quand les corps s’abîment : mises en abyme
– Bicorporalité et éthique
Quand le langage est concerné : le « parler » des chantiers
– Un parler dominé et masculin
– Un parler « sec »
– Parole rare
Références bibliographiques

Chapitre 6 : Expérience sensorielle, subjectivation et partage : le corps des médecins légistes, Joël Candau
Introduction
L’expérience olfactive du cadavre : subjectivation et partage
– Savoirs et savoir-faire olfactifs des médecins légistes
– La culture olfactive
Quel partage ?
– Les critères de l’hominité
– Le partage de la réalité linguistique
– Le partage de la connaissance infra-consciente
Conclusion
Références bibliographiques

Chapitre 7 : La formation de féminités à travers le tissage dans le Sirwa (Maroc), Myriem Naji
Quelle matérialité est incorporée ?
Façonner la matière corporelle
Travail sur soi, savoir sur soi, réalisation de soi
Stabilité et plaisirs
Valeur de la matière, valeur de soi
La discipline de tisser comme pouvoir d’action
Références bibliographiques

Chapitre 8 : La communauté Emmaüs de Besançon : des sujets et des objets pris dans des réseaux d’actions sur les actions, François Hoarau
Emmaüs : une institution analysable en termes de gouvernementalité
Le ripper comme sujet et les « ramassages » comme déménagement
– Le travail de « ramassage »
– Considérations diverses sur le vécu des ramassages : du transfert et du déménageur
Des autres métiers Emmaüs et de leurs sujets
– Quand la vie quotidienne est faite d’aptitudes
– Les leçons du métier de ferrailleur
– Du sujet construit dans un rapport à la matière
De l’inscription des sujets dans un réseau d’action sur les actions
– Des donateurs
– Du conflit entre rippers d’un côté et menuisiers et l’électricien de l’autre
– Des conflits de sujectivation
Bénéfices attendus d’une analyse en termes de réseaux d’actions sur les actions et de subjectivation dans un rapport à la matière
Références bibliographiques

Conclusion
L’incorporation d’objets : des savoir-faire aux savoir-être, Céline Rosselin
Références bibliographiques

Axe de recherches :

  • Axe transversal : Cultures visuelles

Vous aimerez aussi...