Miniatures flamandes, 1404-1482

BOUSMANNE Bernard (dir.), DELCOURT Thierry (dir.)

Miniatures flamandes, 1404-1482

Paris : Bibliothèque nationale de France ; Bruxelles : Bibliothèque royale de Belgique, 2011, 463 p.

ISBN 978-2-7177-2499-8 (BNF)

ISBN 978-2-87093-169-1 (KBR)
Résumé :

Célèbre pour la peinture des primitifs flamands, la musique polyphonique et les retables brabançons, le XVe siècle s’impose comme le « Siècle d’or de l’enluminure ». Vivifiées par le mécénat actif des ducs de Bourgogne, princes de la maison de Valois installés en comté de Flandre, les « lettres » acquièrent leurs titres de noblesse. Pour satisfaire leur goût du luxe, mais également pour asseoir leurs ambitions politiques, Philippe le Bon, le Grand Duc d’Occident, et son fils Charles dit le Téméraire – et bien vite, à leur exemple, les hauts fonctionnaires de la cour, la noblesse d’épée, les clercs, les bourgeois et le patriciat urbain – convoquent les meilleurs miniaturistes de leur temps dont la réputation égale celle des peintres de chevalet. Pour répondre aux commandes de cette clientèle vaste et diversifiée, des artistes de tous horizons, Liévin Van Lathem, Dreux Jehan, Loyset Liédet, Simon Marmion ou Jean Le Tavernier, s’attellent sans relâche à la représentation d’ystoires. Les villes des Pays-Bas méridionaux voient fleurir des oeuvres exceptionnelles qui, aujourd’hui encore, suscitent l’admiration. Même si les ouvrages de dévotion gardent droit de cité, la miniature, affranchie de l’anathème ecclésiastique, illustre à présent des textes profanes et particulièrement novateurs : chroniques, épopées chevaleresques, romans courtois ou traités cynégétiques. Autant d’écrits, couchés sur parchemin, qui plongent, les lecteurs dans l’univers enchanté des légendes et des héros, où Alexandre le Grand, Charles Martel et Charlemagne côtoient Renart le goupil, des licornes, des centaures belliqueux et des dragons ailés. Les peintres à ymaiges laissent libre cours à leur imagination. Jamais auparavant l’enluminure n’avait connu pareil épanouissement.
Riche de plus de trois cents illustrations, cette superbe monographie accompagne l’exposition « Miniatures flamandes, 1404-1482 » présentée à la Bibliothèque royale de Belgique et à la Bibliothèque nationale de France. Réalisant la synthèse des recherches les plus actuelles, une vingtaine de spécialistes mettent en lumière l’une des plus belles pages d’histoire de l’art en Occident, celle, sans égale, où « la peinture était dans les livres »

Axe de recherches :

  • Équipe 1 : Histoire de l’art : formes, dynamiques, interprétation

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search