Se vêtir à la cour en Europe, 1400-1815

PARESYS Isabelle, COQUERY Natacha

Se vêtir à la cour en Europe, 1400-1815

Villeneuve d’Ascq : IRHiS ; CEGES ; Versailles : CRCV, 2011, 347 p.

Collection Histoire et littérature de l’Europe du Nord-Ouest ; 48

ISBN 978-2-905637-64-2

Résumé :

C’est à la cour, lieu du paraître par excellence, que s’exprime le plus la préoccupation des sociétés pour les apparences. Que signifie la façon de se vêtir dans cette « société du spectacle » ? Le paraître vestimentaire y est un puissant moteur de pratiques culturelles qui touchent au corps et à l’identité. Il active toute une économie du luxe et alimente la dynamique des échanges entre les cours européennes. Cet ouvrage aborde le vestiaire des princes et de leurs courtisans entre 1400 et 1815, en plein essor de la société curiale. Les souverains ont été parmi les premiers à avoir pris conscience du pouvoir de l’habit et l’ont porté au plus haut degré de raffinement. Se vêtir, c’est aussi régner et gouverner. Loin d’être figé par un système contraignant de codification des apparences, l’habit de cour se définit en fonction de la mode dans laquelle il joue un rôle décisif, notamment en matière de circulations internationales. Elément d’une culture matérielle somptueuse du passé, l’habit de cour perdure dans notre culture visuelle. Sur les podiums de la haute couture ou à l’écran, il reformule des apparences qui relevaient en leur temps, elles aussi, de la performance des corps et des textiles.

Table des matières :

Avant-propos, Isabelle Paresys
Se vêtir à la cour en Europe (1400-1815) : une introduction, Isabelle Paresys et Natacha Coquery

Première partie – L’habit de cour en politique
La construction d’une image : Philippe le Bon et le noir (1419-1467), Sophie Jolivet
L’étoffe de ses rêves : le vêtement du prince et ses parures emblématiques à la fin du Moyen Âge, Olga Vassilieva-Codognet
Faction and fashion : the politics of court dress in eighteenth-century England, Hannah Greig
Le pouvoir de l’habit ou l’habit du pouvoir, Philip Mansel

Deuxième Partie – Choix vestimentaires et garde-robes royales
La garde-robe de l’impératrice Isabelle de Portugal (1526-1539), María José Redondo Cantera
The international wardrobe of emperor Rudolf II : visual and textual representations of an early modern Emperor’s clothes (1552-1612), Milena Hajná
Vêtir les souverains français à la Renaissance : les gardes-robes d’Henri II et de Catherine de Médicis en 1556 et 1557, Isabelle Paresys
Dressing Charles II : the king’s clothing choices (1660-85), Maria Hayward
Garde-robe de souverain et réseau international : l’exemple de la Bavière dans les années 1680, Corinne Thépaut-Cabasset

Troisième partie – L’habit de cour et la mode
Petite étude du grand habit à travers les mémoires quittancés de la comtesse d’Artois (1773-1780), Pascale Gorguet Ballesteros
Marie-Louise de Parme, reine d’Espagne habillée à la française (1751-1819), Pilar Benito García
Fashion and the reinvention of court costume in portrayals of Josephine de Beauharnais (1794-1809), Susan L. Siegfried

Quatrième partie – L’autre scène de l’habit de cour : cinéma, théâtre, podium
L’Élisabeth Ire de Shekhar Kapur ou le rôle du costume de cour au cinéma, Daniel Devoucoux
Marie-Antoinette, reine de l’écran, Nicole Foucher-Janin
Le costumier, l’artisan et l’habit de cour : créer, fabriquer et représenter le gentilhomme sur scène et à l’écran, Sylvie Perault
De l’influence du costume de cour sur la création haute couture de Christian Lacroix, Martine Villelongue

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search