Dans le sillage de la Réforme catholique

DESMETTE Philippe

Dans le sillage de la Réforme catholique : les confréries religieuses dans le nord du diocèse de Cambrai (1559-1786)

Bruxelles : Académie royale de Belgique, 2010, 423 p.

Collection Mémoires de la Classe des lettres. Collection in-8° ; t. 50

ISBN 978-2-8031-0266-2

Résumé :

Les confréries religieuses constituent un vecteur privilégié pour l’étude de la vie religieuse à l’époque moderne. Cet ouvrage, centré sur le nord du diocèse de Cambrai, alors partagé entre la France et les Pays-Bas, est basé sur un large éventail de sources (archives des confréries, archives épiscopales, archives vaticanes…) qui ont permis d’identifier plus de cinq cents groupements ayant été actifs à un moment ou à un autre entre 1559, date de la réforme des diocèses opérées par Philippe II, et 1786, année qui vit la supression des confréries par Joseph II. L’analyse de la fondation et de l’organisation des confréries montre une emprise progressive de l’épiscopat et du clergé paroissial à partir de la fin du XVIe siècle. Le mouvement confraternel connaît alors un développement considérable, qui culminera au siècle suivant, grâce notamment aux initiatives d’ordres religieux.
L’analyse des pratiques développées au sein de ces associations révèle de nettes évolutions. On notera en premier lieu le recul des pratiques de sociabilité profane, caractéristiques des groupements plus anciens, mais aussi et surtout le développement de la piété personnelle, via entre autres les Sacrements (confession et communion). Ce trait dominant ne doit toutefois pas faire oublier les permanences décelables au sein de certaines confréries qui privilégient toujours la piété collective et la religion du recours.
Globalement le phénomène s’essouffle durant le XVIIIe siècle, surtout après 1750. Le recul des fondations et la réduction des inscriptions sont à ce sujet révélateurs. La réforme de Joseph II ne porte donc pas la responsabilité de ce déclin, en marche alors depuis plusieurs décennies déjà.

Philippe Desmette a obtenu le titre de docteur en philosophie et lettres (histoire) à l’Université catholique de Louvain en 2005. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages et d’articles scientifiques, publiés tant en Belgique qu’à l’étranger, consacrés prncipalement à l’histoire religieuse des anciens Pays-Bas du bas moyen âge à la fin de l’Ancien Régime. Ancien des Facultés universitaires Saint-Louis, il y enseigne depuis 2006. En parallèle au présent ouvrage, il a également publié un Répertoire des confréries religieuses dans le diocèse de Cambrai (Hannonia).

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...