Les Hauts Fourneaux d’Ougrée

PASQUASY François

Les Hauts Fourneaux d’Ougrée : histoire d’une usine à fonte

Liège : Ed. du Céfal, 2008, 1 vol. (318 p.)

Collection Ly myreur des histors.

ISBN 978-2-87130-265-0

Résumé :

En 1826, John Cockerill met à feu un des premiers hauts-fourneaux au coke du continent, marquant ainsi un tournant « révolutionnaire » dans l’évolution de la sidérurgie de notre pays. Quelues années plus tard, il est un des cofondateurs de la Société des Charbonnages et Hauts Fourneaux d’Ougrée. Dès 1837, deux fourneaux y produiront une dizaine de tonnes par jour. Aujourd’hui, le haut-fourneau d’Ougrée, l’un des quelque soixante hauts-fourneaux d’ArcelorMittal, coule quotidiennement 5000 tonnes de fonte liquide qui traversent la ville de Liège pour être converties en acier à Chertal.
Ce livre, abondamment illustré, nous conte l’histoire mouvementée de l’usine à fonte d’Ougrée qui, sans l’intervention de Lakshmi Mittal, aurait dû s’achever en 2009. Il est rédigé dans un langage clair par un ingénieur qui, sans oublier l’anecdote, allie à la rigueur historique son expérience de sidérurgiste. L’auteur décrit 173 années d’évolution spectaculaire du plus ancien outil de production de la métallurgie du fer, contribuant ainsi d’une manière importante à l’histoire de notre sidérurgie.
Le lecteur y trouvera en outre de multiples informations sur le contexte dans lequel se sont développés les Hauts Fourneaux d’Ougrée et plus encore sur les hommes, nombreux, qui y ont exercé leur métier.

Ingénieur civil métallurgiste de l’Université de Liège, François Pasquasy a consacré la quasi-totalité de sa vie professionnelle à la sidérurgie wallonne. Entré en 1967 aux Hauts Fourneaux d’Ougrée, il est responsable de la coulée continue de Chertal quand celle-ci est mise en service, en 1983. Il devient directeur de la planification et des systèmes d’information en 1990. Il est membre du comité de direction de Cockerill Sambre quand il met fin à ses activités professionnelles, en décembre 2000. On lui doit, depuis, plusieurs publications relatives à l’histoire de la sidérurgie liégeoise. En 2007, il a été rappelé de sa retraite studieuse pour former une nouvelle génération de haut-fournistes.

Axe de recherche :

  • ANR – EMEREN-O : Efficacité entrepreneuriale et mutations économiques régionales en Europe du Nord-Ouest (milieu XVIIIe-fin XXe siècle)

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search