L’Action française

LEYMARIE Michel, PRÉVOTAT Jacques (eds)

L’Action française : culture, société, politique

Villeneuve d’Ascq : Presses universitaire du Septentrion, 2008, 1 vol. ( 434 p.)

Collection Histoire et civilisation ; 1090

ISBN 978-2-7574-0043-2

Résumé :

De la Belle Époque à la Seconde Guerre mondiale, Charles Maurras et l’Action française constitue un pôle important de la vie politique et culturelle de la France. Le système doctrinal que propose le « nationalisme intégral », ses thèmes récurrents sont connus : l’hostilité à la Révolution, l’antirépublicanisme, l’antiparlementarisme, l’antilibéralisme, l’antisémitisme, l’anti-individualisme…
Afin de mieux évaluer le degré d’imprégnation de la société française par le maurrasisme, les contributions réunies ici approfondissent l’examen d’aspects déjà abordés du mouvement d’extrême droite ; elles en interrogent d’autres, peu ou mal connus, par des approches socioculturelles.
Les études sur les divers héritages que le maurassisme refuse ou revendique précèdent celles des milieux sociaux et religieux. l’analyse des sociabilités, des réseaux et des vecteurs de diffusion doctrinale, celle des régions où il est implanté comme a mise en évidence des oppositions qu’il a rencontrées permettent de mieux apprendre la mesure du magistère intellectuel de Charles Maurras. En même temps, elles conduisent à relativiser l’influence d’un mouvement que Pierre Nora qualifiait d' »envers de la République ».

Table des matières :

– Introduction, Olivier Dard, Michel Leymarie
– De Drumont à Maurras, une veine pamphlétaire, Grégoire Kauffmann
– Léon Daudet pamphlétaire, Philippe Secondy
– Jacques Bainville, une critique culturelle éphémère ?, Christophe Dickès
– La Revue critique des idées et des livres Première dissidence d’Action française ou première génération intellectuelle de « maurrassiens » indépendants ? (avril 1908 – février 1914), Laurent Joly
L’Indépendance : avec ou sans Maurras ?, Thomas Roman
– Les chroniques de la vie ordinaire  dans L’Action française, Priscilla Parkhurst Ferguson
– Le maurrassisme face aux philosophies  bergsonienne et blondélienne…, Michael Sutton
– Gide, un « anti-Maurras » ?, Jean-Michel Wittmann
– Maurras et la notion de race, Carole Reynaud Paligot
– Contre Kant et la Kultur. La critique culturelle de l’Action française pendant la Grande Guerre, Martha Hanna
– Les germanistes français et le maurrassisme : le cas de Louis Reynaud, Michel Grunewald
– Maurras lecteur de Rousseau et de Chateaubriand, Robert Kopp
– Discordances du classicisme maurrassien, Gaetano Deleonibus
– Qui a peur de George Sand ? : Antiromantisme et antiféminisme chez les maurrassiens, Neil McWilliam
– Charles Maurras et l’Antiquité, 1895-1952, Christian Amalvi
– Maurras, les maurrassiens et Jeanne d’Arc, Gerd Krumeich
– Louis Dimier, l’Action française et la question de l’art national, Michela Passini
– Henri Massis (1886-1970), Olivier Dard
– Thierry Maulnier, soldat maurrassien de l’humanisme, Ludovic Morel
– Trois enquêtes et un hommage, Michel Leymarie
– Les Camelots du roi. Une jeunesse contestataire et dérangeante dans le roman français : 1908-1914, Francis Balace
– Du classicisme réactionnaire à celui de la Résistance : L’Action Française, la musique et le compromis idéologique de Vichy, Jane Fulcher
– Des maurrassiens aux prises avec le nationalisme intégral : rupture résistante ou coexistence avec l’Action française (1940-1948) ?, Bénédicte Vergez-Chaignon
– L’Action Française, l’histoire et les historiens après 1945, Guillaume Gros
– Conclusion, Olivier Dard, Michel Leymarie

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search