André Renard

TILLY Pierre

André Renard : biographie

Bruxelles : Le Cri, 2005, 1 vol. ([16] p. de pl.)

ISBN 2-87106-378-8

Résumé :

Basé sur des sources souvent inédites, belges et étrangères, et sur des témoignages exclusifs, ce livre est la première biographie consacré à André Renard, l’une des figures marquantes de l’histoire de la Belgique contemporaine.
Leader syndical belge, européen et international, Renard s’est bâti une réputation d’homme d’action qui a largement dépassé les frontières de la Belgique au travers de son combat pour la participation du monde du travail à la construction européenne.
Articulant action locale et internationale au départ de Seraing, la ville de son coeur, il reconstruit durant la résistance à l’occupation allemande le syndicalisme liégeois jusqu’à le rendre redoutable et redouté par les responsables politiques de notre pays.
Régent de la Banque Nationale de Belgique, secrétaire général adjoint de la FGTB, président du comité consultatif de la CECA, Renard participe à tous les débats et événements de l’après-guerre, comme l’affaire royale et la guerre scolaire, notamment en défendant un grand dessein des réformes de structure de la société belge. Il fréquente les personnalités majeures de la Belgique et de l’Europe de son temps, sans jamais succomber au virus de la politique. Convaincu du caractère vital du combat wallon, André Renard fonde à la fin de sa vie le Mouvement Populaire Wallon (MPW) qui pose des jalons importants dans la réalisation du fédéralisme « à la Belge » dont on souffle cette année les 25 bougies.
Issu d’une famille ouvrière, André Renard a incarné mieux que quiconque l’âme ouvrière au point d’être élevé au rang de mythe par plusieurs générations de militants de la cause wallonne. Au point d’oublier l’homme dans son temps, avec ses réussites et ses échecs, qui sont au coeur de cette biographie passionnante.

Pierre Tilly, né en 1967, est docteur en histoire de l’UCL et licencié en communication sociale. Chercheur dans cette même université au sein de son Institut d’Études Européennes, il est également professeur à la Haute École Libre du Hainaut Occidental. Auteur de nombreuses recherches appliquées sur les questions sociales européennes et en particulier sur le syndicalisme européen, il a publié avec le regretté François Cammarata un essai sur l’histoire sociale et industrielle de la Wallonie (2001) ainsi que Les Italiens de Mons-Borinage (1996). Il exerce de manière occasionnelle la profession de journaliste sur les antennes de la télévision Mons-Borinage.

Axe de recherches :

  • Équipe 2 : Activités économiques, dynamiques sociales, échanges

Vous aimerez aussi...