Le sanctuaire de Blicquy

Gillet Evelyne, Demarez Léonce, Henton Alain

Le sanctuaire de Blicquy « ville d’Anderlecht ». Volume 1, campages 1944-1996 : les vestiges néolothiques et protohistoriques, le théâtre gallo-romain, le secteur artisanal sud-est

Namur : Institut du patrimoine wallon, 2009, 376 p.

Collection Etudes et documents. Archéologie ; 12

ISBN 978-2-930466-75-0

Résumé :

Les nombreuses découvertes réalisées par Léonce Demarez laisseront une empreinte profonde dans le monde archéologique belge. Grâce à ce dernier, le nom de Blicquy, petit village de la commune de Leuze-en-Hainaut en Belgique, est devenu une référence que ce soit auprès des néolithiciens, protohistoriens ou des adeptes de la civilisation romaine.

Les fouilles ponctuelles, entreprises dès 1978 par le Cercle de Tourisme et de Recherches archéologiques de Blicquy au lieu-dit « Ville d’Anderlecht », livrèrent les premières traces d’un important complexe religieux gallo-romain. L’octroi de subsides par la Direction de l’Archéologie du Ministère de la région wallonne, entre 1994 et 1996, permit la mise au jour d’un édifice de spectacle original composé de bois et de pierre. La recherche archéologique avait jusqu’à présent fourni peu d’indications à propos du théâtre de bois, le theatrum ligneum que décrit la littérature antique. L’intérêt majeur du théâtre de Blicquy réside dans son caractère inédit. Il s’agit du premier édifice théâtral pourvu d’une cavea et d’une orchestra entièrement composées de poteaux de soutènement en bois.

Cette publication aborde également d’autres découvertes réalisées lors des campagnes 1994-1996, dont principalement un secteur artisanal implanté à la périphérie du théâtre, ainsi que des traces d’occupations antérieures remontant jusqu’au néolithique. Cependant, nous ne pouvions aborder cet ouvrage sans parler des contextes environnementaux et archéologiques propres au complexe religieux de Blicquy « Ville d’Anderlecht ». Dans l’attente de l’édition d’un deuxième volume livrant l’essentiel des découvertes réalisées depuis plus de trente ans sur la zone du sanctuaire, ce tome 1 offre une première synthèse rétrospective. Le lecteur pourra y découvrir un site archéologique majeur où différentes cultures se sont succédées. Dès l’âge du bronze, la destination « rituelle » de cet endroit se présente comme une évidence. L’affectation à proprement parler « cultuelle » du lieu-dit Blicquy « Ville d’Anderlecht » est clairement attestée dès le Ier siècle avant J.-C. ; elle s’étendra jusqu’à l’époque carolingienne sans discontinuité.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search