Le goût de la Renaissance italienne

Matthieu Desachy, Gennaro Toscano (dir.), Le goût de la Renaissance italienne. Les manuscrits enluminés de Jean Jouffroy, cardinal d’Albi (1412-1473), Milan, SilvanaEditoriale, 160 p. (Coll. Trésors écrits Albigeois)

Ami des plus grands humanistes, savant en littérature, diplomate opportuniste serviteur tour à tour du duc de Bourgogne, des papes Nicolas V et Pie II, puis du roi Louis XI, mais aussi condottiere à la fin de sa vie, le cardinal Jean Jouffroy (1412-1473), évêque d’Albi, fut l’un des plus ardents bibliophiles de la fin du Moyen Âge. Amateur d’art éclairé, il a introduit dès le milieu du XVe siècle dans une France encore attachée à l’art gothique le goût raffiné de la Renaissance italienne. Il a collecté de manière insatiable les textes les plus antiques, collectionné les manuscrits enluminés les plus somptueux, offert en présent les ouvrages les plus luxueux aux grands de ce monde, faisant travailler des copistes, relieurs et enlumineurs renommés à Rome ou Florence, ayant finalement constitué l’une des plus riches collections privées de son temps, dispersée aujourd’hui dans les bibliothèques publiques les plus prestigieuses. L’exposition organisée par la bibliothèque d’Albi présentera pour la première fois les plus belles pièces de cette collection, parmi lesquelles les manuscrits offerts au roi Louis XI, prêtés par la Bibliothèque nationale de France, et des manuscrits florentins exceptionnellement prêtés par la Bibliothèque apostolique vaticane. Exposition et catalogue décrivent les grandes étapes de la vie fort bien remplie de Jean Jouffroy et son héritage artistique, les autres démontrent ses goûts de collectionneur et ses choix avertis de bibliophile.


Vous aimerez aussi...