Séminaire interdisciplinaire Culture matérielle et visuelle
 — Spécialité “Études visuelles”

AfficheSéminaireCultureMatérielle&Visuelle2016-webSéminaire interdisciplinaire Culture matérielle et visuelle

Spécialité « ETUDES VISUELLES »

École doctorale SHS Lille Nord de France

Sous la responsabilité de Gil Bartholeyns (chaire CNRS/université « Culture visuelle – Visual Studies »
), Avec le soutien du laboratoire IRHiS

Maison de la Recherche, Campus Pont de Bois (Université Lille 3), salle F 0.13

Cette 6e année du séminaire explora de nouveaux univers visuels et matériels en lien avec les cultures, les sociétés et les techniques dans une perspective multidisciplinaire. Chaque séance, sous la forme d’une journée, met en dialogue des chercheurs de niveau international (histoire, histoire de l’art, anthropologie, philosophie, sociologie, littérature…) et des professionnels de renom qui s’expriment sur un sujet de leur choix auquel ils donnent une dimension méthodologique. Images, visualité, imaginaire, technique, corps, fiction, émotion, mode, design, temporalité… la diversité permet d’aborder les débats et enjeux actuels en sciences sociales et humaines.

Le séminaire entend pratiquer le refus du jugement esthétique a priori et la critique des catégories et schémas de pensée qui sont les nôtres pour élaborer des savoirs capables de rendre compte de la complexité des phénomènes étudiés.

Les deux premières journées ouvrent deux nouveaux cycles autour des images. La 3e journée fait suite celle de 2016 sur le reenactment.

Journée 2 mercredi 18 mai 2016 (10-17h)

« Images, croyances, sciences »

Ce cycle se veut à la croisée des images, souvent techniques, qui sont mises au service de différents régimes de vérité (scientifique, religieux…) et qui contribuent à l’extension du domaine du visible, de la lanterne magique aux images du cosmos en passant par la photographie spirite. Nous écouterons et discuterons avec Paul-Louis Roubert, directeur de la Société française de photographie, Laurence Guignard (Université de Lorraine) sur les photographies de la lune depuis 1850, et Damien Mottier (Nanterre), anthropologue du religieux et du visuel.

Paul-Louis Roubert (Université Paris 8 Vincennes–Saint-Denis), Le photographe primitif, ou le mythe de l’image au naturel

Laurence Guignard (Université de Lorraine, Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire), L’exceptionnel succès d’un corpus savant : les photographies astronomiques de la Lune (1850-1900)

Damien Mottier (Université Paris Ouest Nanterre La Défense / HAR), Écriture du pouvoir charismatique : le corps, la scène, l’écran

Journée 3 – mercredi 1er juin 2016 (10-17h)

« Histoire vivante » (coordonnée par Isabelle Paresys)

Qu’est-ce que « l’histoire vivante » ? En essor depuis les années 1990, les pratiques de recréation du passé intéressent désormais les universitaires, à la suite de l’archéologie expérimentale des techniques et des gestes. Quelles connaissances, quelles sociabilités, quels rapports au temps ces recréations produisent-elles ?

Pour cette journée, il s’agira d’aborder ces questions à travers différentes pratiques de l’histoire publique. Quelle part accorde-t-on aux cultures matérielles et visuelles anciennes dans la figuration du passé ? Comment se les approprie-t-on ? Comment les restitue-t-on ? De quelles relations au passé les initiatives publiques témoignent-elles ?

Nous entendrons Maryline Crivello (Telemme, Aix-Marseille) sur l’expertise des acteurs, Isabelle Paresys (IRHiS) sur le cinéma « Renaissance », Martine Teunissen (Beleef Het Verleden, Leyden) sur le Colonial Williamsburg (USA), et Anna Tiedink (ZM) et Thomas Beaufils (IRHiS) sur le Zuiderzee Museum aux Pays-Bas.

Déroulement

10h      Introduction de la journée par Isabelle Paresys (Irhis, Lille 3)

10h15  Maryline Crivello (Telemme, Aix-Marseille), Les reconstitutions historiques et l’appréhension visuelle et         matérielle du passé par leurs acteurs

11h45 Isabelle Paresys (Irhis, Lille 3), Habiller la Renaissance au cinéma

13h15  Pause déjeuner

14h15  Martine Teunissen (Beleef Het Verleden, Leiden), Colonial Williamsburg (USA) et la culture matérielle du         passé (www.history.org)

15h45  Anna Tiedink (Zuiderzee Museum) et Thomas Beaufils (Irhis, Lille 3), Mon arrière-grand-mère revit ! Hollandais d’autrefois au musée de la Zuiderzee.

Journée 1 – jeudi 12 mai 2016 (10-17h)

« Droits des images, droit aux images » (coordonnée par Manuel Charpy)

Ce cycle intervient comme une urgence. Celle de sensibiliser le chercheur, l’enseignant, l’étudiant, l’éditeur sur ce qu’il peut et ne peut pas (ou ne devrait pas) faire en matière d’usage des images. Celle de mesurer les effets du marché de l’image (y compris des objets figuratifs) sur l’écriture scientifique et la recherche fondamentale, voire les effets du droit sur les images elles-mêmes. L’illusion de l’accès quasi illimité aux images et le numérique renouvellent en profondeur les enjeux de tous les acteurs impliqués dans la chaîne de fabrication, de production et de diffusion des images. La journée réunira chercheurs en art et en histoire, juristes et responsables de banques d’images.

Nathalie Verspieren, Avocat au Barreau de Lille, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle.

Valérie Loth, iconographe, Droits, éditions, expositions

Caroline Julliard-Mourgues (Film France), Décors de films et droit à l’image (sous réserve)

Nathalie Delbard (CEAC, Lille 3), L’œuvre saisie par le droit : de la contrainte au geste artistique

André Gunthert (Laboratoire d’histoire visuelle contemporaine, EHESS), Citer les sources audiovisuelles, un impératif scientifique et critique


Vous aimerez aussi...