Franz Ludwig Catel (1778-1856)

Peintre prussien et “paysagiste distingué”
Les dessins de la Bibliothèque nationale de France

Journée d’étude – 19 novembre 2015

Renseignements : 01 44 41 16 41
Inscription gratuite et obligatoire sur le site de l’INP www.inp.fr

Programme PDF

Alors que la Kunsthalle de Hambourg consacre du 16 octobre 2015 au 31 janvier 2016 une grande exposition monographique à Franz Ludwig Catel, peintre paysagiste prussien, l’Institut national du patrimoine (Inp), la Bibliothèque nationale de France (BnF), le Labex Cap (Hésam) et le Centre allemand d’histoire de l’art s’associent pour présenter pour la première fois au public le résultat d’un programme de recherche autour des dessins de l’artiste conservés à la BnF. Financé par le Labex Cap, ce programme a permis de réunir l’ensemble des dessins conservés au département des Estampes et de la Photographie et de les rendre accessibles à un plus vaste public grâce à leur numérisation et à leur catalogage exhaustif.

Né à Berlin en 1778, Catel fréquenta l’Akademie der Kunst de Berlin puis l’Académie des Beaux-Arts de Paris de 1797 à 1800. A Paris il rencontra Aubin-Louis Millin, archéologue et historien de l’art français, qui accomplit de 1811 à 1813 un long périple à travers l’Italie monumentale, dans le but de rassembler une vaste documentation sur les paysages et monuments que le traditionnel Grand Tour avait ignorés jusque-là.
Ce voyage artistique s’ouvrait en particulier à l’histoire des coutumes, à l’anthropologie et à l’étude de régions inexplorées de l’Italie du Sud. C’est à cette occasion que Millin fit appel au talent d’artistes locaux et étrangers, comme le peintre Franz Ludwig Catel. Alliant observation méticuleuse de la nature et de ses phénomènes et scènes pittoresques, Catel développa un style unique et devint très populaire. Il innova aussi en étant l’un des premiers artistes en Italie à utiliser la chambre claire, instrument qui lui permit de représenter les paysages de manière très précise. Ses dessins de l’Italie du Sud demeurent aujourd’hui une source précieuse pour appréhender ces paysages très bouleversés par les phénomènes naturels et la spéculation immobilière.

Journée d’étude organisée par
Gennaro Toscano, directeur des études du département des conservateurs, directeur de la recherche et des relations scientifiques, Inp,
en collaboration avec Sylvie Aubenas, directrice du département des Estampes et de la Photographie, BnF ;
Corinne Le Bitouzé, directrice adjointe du département des Estampes et de la Photographie, BnF ;
Thomas Kirchner, directeur du Centre allemand d’histoire de l’art et
Godehard Janzing, directeur adjoint du Centre allemand d’histoire de l’art


Vous aimerez aussi...