La vocation mémorielle des actes

Vocaton-memorielle579MAZEURE Nicolas

La vocation mémorielle des actes  : l’utilisation des archives dans l’historiographie bénédictine des Pays-Bas méridionaux, Xe-XIIe siècles

Turnhout : Brepols, 2014, 517 p.

Collection Artem ; 20

ISBN 978-2-503-54915-6

N 2618

Résumé éditeur :

Une analyse de l’historiographie bénédictine dans le cadre de l’évolution dans la production et la transmission de l’écrit documentaire au Moyen Âge central.
Ce livre comprend une analyse de la relation entre textes historiographiques et sources diplomatiques dans les milieux bénédictins au Moyen Âge central. Les (ré)écritures résultant de la transmission des archives y témoignent d’un maniement récurrent de passés locaux. Les vitae abbatiales, les gesta et les (cartulaires-)chroniques datant du Xe au XIIe siècle permettent par excellence d’étudier le dialogue entre gestion des archives, production d’actes et recréation narrative d’un passé local et institutionnel dans des récits et des codices.
Par une analyse casuistique, l’auteur dévoile la perception et la valorisation d’un héritage documentaire sur le plan religieux, juridique, social et mémoriel. Il expose que les fonctions diverses, liées à la mémoire, à la représentation du passé et à la construction d’une identité communautaire, étaient autrefois confiées à un éventail de genres historiographiques et diplomatiques consciemment composés mais néanmoins complémentaires. Enfin, l’auteur accentue que il est crucial d’intégrer dans l’étude de l’historiographie monastique l’évolution dans la pratique de l’écrit documentaire, à savoir les modalités de rédaction ou de rôles tenus par les actes dans les procédures juridiques. Celle-ci influait en effet fortement sur l’évaluation de la conservation de documents diplomatiques et de leur mode de transmission, y compris par voie historiographique.

Nicolas Mazeure est collaborateur scientifique en histoire médiévale au Département d’Histoire de l’Université d’Anvers – Centre d’Histoire Urbaine. Il s’intéresse à l’histoire monastique, à l’historiographie et aux pratiques de l’écrit documentaire au Moyen Âge central. Sa thèse de doctorat  était relative aux fonctions et valeurs des pièces d’archives de nature diplomatique dans la composition de textes et codices mémorielles provenant de milieux bénédictins aux Pays-Bas méridionaux du Xe au XIIe siècle.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...