Parenté, genre et affects à l’époque moderne : micro histoire et réseaux.

Séminaire (année universitaire 2014/2015)
Claire Chatelain (CNRS/IRHiS, Lille 3).

1er et 3e mercredis du mois de 11 h à 13 h
salle 2, 105 bd Raspail
75006 Paris

du 5 novembre 2014 au 20 mai 2015

5 novembre 2014 –  Séance introductive : comment aborder l’affect, en historien(ne), à partir de la parenté et dans une perspective de genre ?

– 19 novembre 2014 – A partir d’une étude de cas du XVIIe siècle : circulation des prénoms et attribution des rôles, positions et affects.

– 3 décembre 2014 Michaël Gasperoni (Ecole Française de Rome), Prénoms juifs et chrétiens dans les Marches à l’époque moderne : regards croisés.

– 17 décembre 2014 – Cyril Grange (CNRS/Université Paris Sorbonne). La répartition des prénoms dans la bourgeoisie juive parisienne au XIXe siècle.

– 7 janvier 2015 – Des enfants sans prénom ? Les processus d’attributions de prénoms et leurs effets, selon une approche micro historique.

– 21 janvier 2015 – Camille Le Fauconnier (Doctorante CRH – EHESS). Le choix des prénoms dans une famille de grands officiers d’Ancien Régime, les Sublet des Noyers.

– 4 février 2015 – Nicolas Lyon-Caen (CNRS/CRHQ, Caen). La mère, l’aîné, le cadet. Différence d’affection et transmission égalitaire au XVIIIe siècle.

– 4 mars 2015 – La maternité : sources à l’époque moderne et interprétations.

– 18 mars 2015 – Julia Heinemann (Université de Zurich). La maternité comme problème historique et méthodologique. Le cas de Catherine de Médicis.

– 03 avril 2015 – Mères et enfants ou bien les souffrances dans le mariage : à préciser.

– 6 mai 2015 – Alexandra Roger (DCACE, Université de Limoges). Les vocations féminines forcées, XVIIe-XVIIIe siècles.

– 20 mai 2015 – Bilan du séminaire.


Vous aimerez aussi...