Joseph-Marie de Gérando (1772-1842)

Gerando366CHAPPEY Jean-Luc (dir.), CHRISTEN Carole (dir.), MOULLIER Igor (dir.)

Joseph-Marie de Gérando (1772-1842) : connaître et réformer la société

Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2014, 341 p.

Collection Carnot

ISBN 978-2-7535-3340-0

C 1259

Résumé éditeur :

Joseph-Marie de Gérando (1772-1842) est une personnalité centrale du monde politique, intellectuel et administratif de la première moitié du XIXe siècle. Il a souvent été célébré pour son rôle fondateur dans des champs aussi divers que l’histoire de la philosophie, l’anthropologie, le droit administratif, la philanthropie, ou l’enseignement mutuel. Au temps des révolutions, dans un contexte où débattent les premiers réformateurs sociaux, il offre, à la croisée des savoirs, des outils pour comprendre, normaliser et transformer la société : des pauvres aux sourds et muets, toutes les formes de marginalité deviennent des objets d’enquête et d’action.
Issu d’un colloque interdisciplinaire, ce livre cherche à saisir toutes les facettes d’un acteur encyclopédique et de son parcours complexe entre la fin des Lumières et l’invention du XIXe siècle. Prenant en compte les renouvellements historiographiques les plus récents, les contributions réunies dans ce volume font le lien entre histoire intellectuelle, histoire politique et histoire sociale. Elles portent plus précisément sur la constitution de nouveaux savoirs de gouvernement, sur les modalités idéologiques et pratiques de réforme et de contrôle de la société et, plus généralement, sur les manières de penser les rapports entre les élites et le peuple dans une société libérale naissante. (4e de couv.)

Table des matières : cliquez ici

Jean-Luc Chappey est maître de conférences (HDR) en histoire moderne à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; ses travaux portent sur les transformations politiques et intellectuelles en France et en Europe au tournant des XVIIIe et XIXe siècles.

Carole Christen est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Lille Nord de France-Lille 3 et membre de l’Institut universitaire de France ; après avoir travaillé sur l’histoire sociale des Caisses d’épargne en France au XIXe siècle, elle s’intéresse aux savoirs enseignés aux ouvriers adultes dans le premier XIXe siècle.

Igor Moullier est maître de conférences en histoire moderne à l’ENS de Lyon ; il est spécialiste de l’histoire de l’État et de l’évolution des savoirs administratifs autour de 1800.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search