CERAPS -Séminaire

Le séminaire général du CERAPS accueillera ce jeudi 15 mai 2014, à partir de 14h en salle B2.1 – Sciences Po Lille, Renaud Epstein (MCF, Université de Nantes).

Il présentera son ouvrage La Rénovation urbaine. Démolition-reconstruction de l’État.

Discutants: Nicolas Kaciaf (MCF, CERAPS, Sciences Po Lille) et Igor Martinache (PRAG, CERAPS, Université Lille 2).

Résumé de l’ouvrage :
Les politiques mises en oeuvre depuis le début des années 1980 dans les grands ensembles d’habitat social n’étant pas parvenues à les faire sortir de la spirale de la dévalorisation et de l’exclusion, leur démolition s’est imposée comme la solution au problème des banlieues. Le programme national de rénovation urbaine (PNRU) lancé par Jean-Louis Borloo en 2003 a transformé la France des grands ensembles en un vaste chantier. Des opérations de démolition-reconstruction ont été engagées dans près de 500 quartiers, mobilisant des moyens colossaux – 45 milliards d’euros au total – avec la double ambition de banaliser leur forme urbaine et d’en faire des lieux de mixité sociale. Alors que les premiers projets s’achèvent et que le mirage d’une dissolution des problèmes sociaux dans la transformation urbaine se dissipe, cet ouvrage revient sur la mise en oeuvre et les effets d’un programme qui, dès son lancement, a été présenté comme un succès mettant fin à des décennies d’échec. L’analyse du PNRU et sa mise en perspective historique renouvellent les débats sur la politique de la ville et apportent un éclairage inédit sur les effets territoriaux des réformes de l’Etat des années 2000. Car la rénovation urbaine résulte et participe d’un processus plus vaste de démolition-reconstruction de l’État, organisant dans un même mouvement son retrait des territoires et la restauration de sa capacité d’orientation, à distance, des politiques qui y sont menées.


Vous aimerez aussi...