Les correspondances comme source pour l’histoire des collections et du marché de l’art au XVIIIe siècle

CorrespondancePremière Journée d’étude
CORRESPONDANCES

Vendredi 4 avril 2014

Salle de séminaire IRHiS (A1-152)
Université de Lille 3

Lorsqu’il dresse un état des lieux de l’histoire du « collectionnisme » en 2005, Dominique Poulot constate que : « La collection n’est plus une simple source d’information – une source privilégiée, certes -, mais un champ d’enquêtes à part entière, qui mobilise les archives des maisons de commerce ; celles de la critique d’art et des musées, aussi bien que les documents des collectionneurs… ».
Parmi ces sources, outre les catalogues de vente et les inventaires, il y a les correspondances privées. Les échanges épistolaires occupent en effet une place majeure dans la sociabilité des Lumières.
Les spécialistes de l’histoire culturelle et les littéraires ont de longue date montrée l’apport précieux des correspondances d’érudits à l’histoire de la sociabilité, notamment dans les études consacrées au milieu des antiquaires. Or, l’intérêt de celles-ci pour l’histoire de l’art n’est plus à démontrer. Si certaines d’entre elles
sont connues de longue date, car publiées, d’autres ont été mises en lumière plus récemment, telle la correspondance du marquis de Calvière (1693-1777) avec esprit Calvet et divers correspondants dont Odile Cavalier a montré toute la richesse documentaire.
D’autres enfin, bien que souvent citées, telles celles du genevois François Tronchin (Bibliothèque de Genève), ou du comte Charles de Cobenzl (1712-1770), ministre plénipotentiaire des Pays-Bas autrichiens à Bruxelles (Archives générales du Royaume à Bruxelles) demeurent à ce jour inédites. La publication critique en ligne de ces «Archives du collectionnisme» constituera l’une des priorités de notre projet de recherche ANR « Collectionner en Europe au 18e siècle : savoirs, réseaux, «pratiques». La présente journée d’étude se donne pour objectif de montrer la richesse de ces sources pour l’histoire de l’art.

10h00 Accueil : Présentation par Patrick Michel
10h15 : Odile Cavalier, Archéologue. Conservateur en chef, Musée Calvet
d’Avignon – Trésors des correspondances méridionales du XVIIIe siècle
11h00 : Olga Popova, Doctorante, Université Lille 3, IRHiS – Les visites des collections d’art européennes par des Russes au XVIIIe siècle vues à travers les journaux de voyages et la correspondance
11h30 Pause
11h45 : Guillaume Nicoud, Doctorant, EPHE Paris – Une relecture inédite des correspondances franco-russes au XVIIIe siècle
12h30 : Déjeuner
14h00 : Vincent Chenal, Docteur en Histoire de l’art, Université de Genève – François Tronchin à la découverte des collections françaises : à propos d’un
dossier des archives Tronchin
14h45 : Patrick Michel, Professeur,Université Lille 3, IRHiS – La correspondance du comte de Cobenzl, une source pour l’histoire du marché de l’art
15h00 : Débat


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search