Le front flamand, 1214-1328

Front-flamand131VANNEUFVILLE Eric

Le front flamand, 1214-1328 : de Bouvines à Cassel

Fouenant : Yoran embann, 2013, 199 p.

ISBN 978-2-914855-99-0

FL 2649

Résumé éditeur :

En 1214, à Bouvines (près de Lille), l’armée française conduite par le roi de France Philippe Auguste remporte une victoire contre les troupes du comte de Flandre et de ses alliés anglais et germaniques.
Durant tout le 13e siècle, la puissante monarchie française, joue sur les divisions sociales de la Flandre et s’appuie sur la haute bourgeoisie de Gand, Bruges, Ypres et Lille, pour imposer sa loi au peuple flamand, profitant d’un pouvoir comtal aussi faible que contesté localement.
En 1302, la révolte du peuple, menée essentiellement par les corporations, va conduire, à la surprise de l’aristocratie européenne (et au grand plaisir du pape confronté à l’impitoyable roi de France Philippe le Bel), à l’écrasante victoire des communiers flamands sur la chevalerie de France à Courtrai: le 11 juillet 1302, jour de la bataille des éperons d’or, symbolisera désormais la lutte glorieuse du peuple flamand uni pour son indépendance.
Au cours des années suivantes, les dissensions sociales flamandes et le ralliement de l’aristocratie aux rois de France, conjugués à l’absence d’un franc soutien de l’Angleterre, aboutiront à la sanglante défaite des paysans flamands révoltés, menés par Zannekin, à Cassel en 1328: la répression politique et fiscale qui s’ensuivra sera terrible.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...