Archéologie des chantiers de construction dans l’Antiquité et au Moyen Âge

Capture d’écran 2014-03-06 à 13.33.20Jeudi 27 mars 2014
Salle FO 13 – Maison de la Recherche
Université de Lille 3

Programme et fiche d’inscription

Dans le cadre des programme du laboratoire Halma-Ipel, des travaux de terrain à Pompéi (Temple de Fortune Auguste) et à Thasos (Domus 5) ont exploré des niveaux stratigraphiques, d’époque romaine impériale et tardive, comportant des vestiges et des traces de chantiers de construction : trous de poteaux, empreintes d’autres supports de bois, travail du marbre, préparation de mortiers, métallurgie, etc.
Les contextes de ce genre sont très peu étudiés en archéologie gréco-romaine parce que les traces en sont très discrètes : quand elles ne sont pas détruites par les aménagements postérieurs, elles ne sont que rarement identifiées. Aussi l’étude de ce type de vestiges nécessite-t-il une réflexion plus large et une mise en perspective aussi bien chronologique que géographique.
Dans un premier temps, il est indispensable d’aborder le sujet par une mise en parallèle avec d’autres contextes de la même période ou de périodes relativement proches. L’archéologie médiévale en France a déjà prêté une attention bien plus systématique aux traces laissées par les échafaudages et les machines de levage, traces qui sont combinées le cas échéant avec l’étude du bâti et mises en relation avec l’iconographie. La recherche sur les chantiers médiévaux utilise très souvent aussi une documentation écrite riche et précise qui permet une meilleure connaissance de leur fonctionnement et de leur organisation matérielle.
Cette journée d’études pourra donner lieu à des études de cas originales ainsi qu’à une réflexion plus avancée, en croisant les différentes approches et méthodes de travail.

9 h 00 – Accueil des participants
9 h 15 – A. Muller, G. Sanidas (Halma-Ipel, UMR 8164, Université Lille 3), A. Timbert (IRHiS, UMR 8529, Université Lille 3), W. Van Andringa (Halma-Ipel, UMR 8164, Université Lille 3) – Introduction
9 h 30
A. Muller, G. Sanidas (Halma-Ipel, UMR 8164, Université Lille 3), St. Dadaki (12e Éphorie des Antiquités byzantines, Grèce) – Thasos. DOM5, une demeure de l’Antiquité tardive au triklinos inachevé
G. Sanidas, A. Muller (Halma-Ipel, UMR 8164, Université Lille 3), St. Dadaki (12e Éphorie des Antiquités byzantines, Grèce), M. Xenaki (École française d’Athènes) – Thasos, demeure DOM5 : un chantier de reconstruction pour le triklinos (PCE65-PCE13) ?
Pause
11 h 00
G. Marsi li (Université de Bologne, Italie) – Le chantier architectural à l’époque protobyzantine : organisation du travail et patronage à travers les marques de tâcheron
sur les pièces du décor en marbre
R. Volpe (Soprintendenza Capitolina ai Beni Culturali, Rome, Italie), F. Carboni (Université de Gand, Belgique) – Le chantier de construction des thermes de Trajan à Rome
Discussions

12 h 30 Déjeuner

14 h 00
Th. Creiss en (CITERES, Eveha, Tours), A.-S. Vigot (ArTeHiS, UMR 6298, Eveha, Caen) – Archéologie d’un chantier de construction : la fouille de la cella du temple de Fortuna à Pompei
A. Coutelas, D. Hourcade (AOROC, UMR 8546, ArkeMine sarl) – Les techniques et les étapes de la construction des salles de soutènement des thermes de Longeas (Chassenon, France)

Pause

15 h 30
B. Phalip (Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand) – Taille de pierre et forces productives. Massif Central et Terre Sainte : une étude comparatiste (xiie-xiiie)
A. Timbert (IRHiS, UMR 8529, Université Lille 3) – Le chantier de la cathédrale Notre-Dame de Chartres au xiiie siècle
Discussions

18 h 00 Conclusions


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search