La répression allemande dans le Nord de la France, 1940-1944

Repression-allemandeTHIERY Laurent

La répression allemande dans le Nord de la France, 1940-1944

Villeneuve d’Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2013, 366 p.

Collection Histoire civilisations

ISBN 978-2-7574-0450-8

N 2593

Résumé éditeur :

En France, la répression de la Résistance par les nazis est une question peu étudiée ou abordée uniquement comme une conséquence, une finalité. Pour la première fois, cet ouvrage aborde cette question en tant qu’axe majeur de la stratégie politique d’occupation allemande dans le Nord de la France.
Entre 1940 et 1944, les départements du Nord – Pas-de-Calais, coupés du reste de la France et rattachés au commandement militaire allemand de Belgique forment une zone d’occupation à part entière. Disposant d’une importante marge de manœuvre, l’Oberfeldkommandantur 670 de Lille qui la dirige impose une politique de maintien de l’ordre et de la sécurité grandement spécifique. Cette étude aborde les caractéristiques propres aux mesures de répression et ses principales conséquences sur les victimes : arrestations, internements, exécutions et déportations.
Extrait d’une thèse de doctorat réalisée à partir d’archives inédites, comme celles des tribunaux militaires allemands, l’ouvrage réexamine tous les grands drames de l’Occupation et brise le cou à nombre d’erreurs reprises depuis des décennies. Des premières mesures de répression de l’été 1940 à la formation du dernier « train de Loos » en 1944, ce livre revient notamment sur les grandes grèves de mineurs, la traque de Charles Debarge et des communistes, les exécutions d’otages et de condamnés à mort, le massacre d’Ascq mais également les conséquences de l’implantation des sites d’armes V sur la répression de la Résistance.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search