Restitutions et émotions. Les translocations patrimoniales en temps de guerre et la mémoire des pertes

ARTS & SOCIÉTÉS

Laurence Bertrand Dorléac

 

Prochaine Séance
Avec le concours de la Fondation de France

21 novembre 2012
17h-19h
Restitutions et émotionsLes translocations patrimoniales en temps de guerre et la mémoire des pertes
Sciences Po
salle du Traité, 1er étage
56 rue Jacob
75006
Paris

Bénédicte Savoy

Les transferts forcés d’œuvres d’art menés en temps de guerre et les négociations complexes liés à leur restitution (ou non) en temps de paix sont bien souvent à l’origine de traumatismes profonds dans les mémoires collectives des pays agressés. L’histoire du XXe siècle a montré combien le temps qui passe, loin d’apaiser la douleur des pertes, semble bien au contraire et pour des raisons qu’il conviendra de mettre en lumière, les aiguiser. La présence quasi-quotidienne, dans la presse mondiale, d’articles concernant la réclamation de telle ou telle œuvre ou la réapparition de telle autre sur le marché de l’art, alors qu’on la croyait perdue depuis longtemps, font sentir les enjeux souvent identitaires liés à la question de ce qu’on est tenté de nommer par analogie des displaced objects. L’exposé envisage la question des liens entre restitutions et émotions sur une longue durée historique, en cherchant notamment au XIXe siècle les clés de lecture d’un problème très contemporain.

Bénédicte Savoy

Bénédicte Savoy, ancienne élève de l’École Normale Supérieure (Fontenay) et agrégée d’allemand, est Professeure d’Histoire de l’art à l’Université Technique de Berlin. Ses travaux portent principalement sur l’histoire des transferts artistiques en Europe du XVIIIe et XIXe siècles.


Vous aimerez aussi...