Constructions mémorielles participatives. Collections et mises en réseau en lien avec les deux Guerres mondiales

Constructions mémorielles participatives
Collections et mises en réseau en lien avec les deux Guerres mondiales

Mardi 11 & Mercredi 12 décembre 2012

Lieu : In Flanders Fields Museum, Ypres

Le centenaire de la Grande guerre à venir donne l’occasion de s’interroger sur le rapport entretenu à l’histoire, mais aussi à sa mémoire qui continue à être transmise, construite et partagée. Les générations changent et les rapports à l’événement se modifient : au-delà de la première Guerre mondiale, et même de la seconde, également concernée, c’est plus généralement le rapport au patrimoine qui peut ainsi être repensé.
Comment construire collectivement un patrimoine commun ? Comment ne pas en confier la charge à de seuls professionnels délégués à cette fonction, mais à aussi engager des actions collectives qui permettent une implication plus largement partagée ? Cette question se pose différemment dans chaque musée. Les muséums d’histoire naturelle y répondent, par exemple, en mettant en oeuvre des processus collaboratifs inspirés des sciences citoyennes, et les musées d’art contemporain font appel aux publics pour alimenter des banques de données. De même, les musées d’histoire et d’ethnographie sont interpellés sur la manière de construire de nouveaux contenus, et donc de nouveaux liens avec les publics.
Des experts professionnels ou amateurs, des passionnés d’histoire, des particuliers, des associations, des musées de territoires, disposent de savoirs, et souvent d’objets. En prenant pour thème de la journée d’étude la question de la mémoire liée aux conflits mondiaux, c’est une thématique plus large et plus fondamentale de la muséologie qui se trouve ainsi appréhendée. Pour s’inscrire dans un cadre concret de réflexion, et en s’appuyant sur des études de cas, il serait pertinent d’analyser des dispositifs collaboratifs mis en place pour enrichir, documenter, animer et faire vivre des fonds de collections. La période récente a vu le développement de la mise en réseau d’institutions, notamment muséales ; celle qui s’ouvre est sans doute celle de collaborations plus transversales et plus vastes, et d’une certaine manière, d’une redécouverte de l’implication des sociétés savantes, mais aussi des universités populaires, avec leur dimensions citoyennes. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication, ainsi que le Web2.0 en constituent sans doute une matrice paradigmatique.
La journée sera une occasion d’échanger et de lancer de manière prospective des pistes de réflexions sur le musée de demain, inscrit dans des principes innovants de co-construction de savoirs.

Renseignements
Hervé Borg et Célia Fleury, Département du Nord (03 59 73 86 79 ou 81 72)
Organisation
Département du Nord, Chef de file du projet transfrontalier TMS 14-45
Master Muséo-Expographie, Université d’Artois
In Flanders Fields Museum, Ypres
Inscriptions avant le 15 novembre 2012 par mail à herve.borg@cg59.fr

Programme prévisionnel
Mardi 11 décembre

  • 9 h – Accueil
  • 9 h 30 – Mot d’ouverture
  • 9 h 45 – Sébastien Magro (Musée du Quai Branly), Les logiques participatives en muséologie aujourd’hui : enjeux et perspectives du transmedia comme mode d’écriture de la médiation aujourd’hui.

Enjeux et développement d’Europeana 1914-1918 à l’occasion du centenaire de la Grande guerre
séance animée par Annick Vandenbicke (In Flanders Fiels Museum)

  • 10 h 30 – Alun Edwards (Oxford University) et Ad Polé (Bibliothèque Royale des Pays-Bas), Le progamme Europeana 1914-1918.
  • 11 h 15 – James Whitham (Musée d’Ottawa), Planification de la programmation du Musée canadien de la guerre dans le cadre du centenaire de la Premère Guerre Mondiale

Des musées virtuels,
séance animé par Serge Chaumier, Université d’Artois (Textes et Culture)

  • 14 h – Patrick Peccatte, Le programme documentaire de la bataille de Normandie sur Flickr (Lhivic)
  • 14 h 30 – Laurence Thibault, Le Musée virtuel de la Résistance
  • 15 h 00 – Julien Goetz et Pierre Alonso, Mémoires de la guerre d’Algérie.
  • 15 h 30 – Débats

Des bases de données en développement en Nord Pas-de-Calais
Séance animée par Cécia Fleury (Département du Nord et IRHiS Lille 3)

  • 16 h 00 – Martine Aubry (IRHiS, Lille 3), Le développement de la base sur les monuments aux morts.
  • 16 h 30 – Anne Labourdette (Association des Conservateurs des Musées du Nord Pas-de-Calais), Numérisation des collections liées à la Grande Guerre dans les musées du Nord Pas-de-Calais et coordination du projet « Guerre et Paix ».
  • 17 h 00 – Hélène Duvergé (Département du Pas-de-Calais), Acquisition d’un logiciel commun d’inventaire dans le cadre du projet transfrontalier TMS 14-45.
  • 17 h 30 – Débats

20 h Cérémonie Porte de Menin

Mercredi 12 décembre

Collectionneurs, témoins et musées

  • 9 h 00 – Accueil
  • 9 h 30 – Michèle Gellereau (GERiiCO, Lille 3) et Alain Lamboux-Durant (De Visu), Méthodologie et résultats du Contrat de recherches TEMUSE.
  • 10 h 30 – Dominiek Dendooven (In Flanders Fields Museum), Place des objets dans la nouvelle muséographie du musée.

à partir de 12 h – Visite de la nouvelle présentation du musée In Flanders Fields.

Observation de la Journée de collecte d’Europeana 1914-1918 au musée In Flanders Fields.

Imprimer ce billet Imprimer ce billet