Conférences de Cédric Cohen-Skalli, Université de Haïfa

Conférences de Cédric Cohen-Skalli, Université de Haïfa

> lundi 13 février, 17h00-18h30, Université Lille3, Bibliothèque Humanités, salle A1.727

Lyotard et la guerre d’Algérie : les années de socialisme ou barbarie, puis celles du Différend.
Cet exposé tentera de mettre en évidence et de questionner une évolution du .philosophe et activiste Jean-François Lyotard (1924-1998). Nous partirons de l’analyse faite par le « jeune » Lyotard de la Guerre d’Algérie dans le cadre des années 50-60, et surtout de la revue Socialisme ou Barbarie, puis nous étudierons sa vision rétrospective du conflit dans le cadre de sa philosophie du Différend (1983), à l’époque de la fin du communisme ;

> mardi 14 février, 15h30-17h30,Université Lille3, salle B5.213 (3ème étage du bâtiment B)

Le ieoros gamos de la langue allemande : traductions, religions et nationalités à la fin de la Grande Guerre.
Travail à partir de textes de Hermann Cohen, Walter Benjamin, Rosenzweig et Heidegger en vue de présenter aux étudiants un moment historico-philosophique dans lequel s’inscrivent plusieurs des œuvres étudiées en cours. L’après-guerre en Allemagne sera envisagé à travers la question de la traduction et de la langue, telle qu’elle est élaborée par plusieurs penseurs allemands, juifs et chrétiens. (L’intervention se fera en allemand)

> mercredi 15 février, de 11h00 à 13h00, Université Lille3, salle G 02 (Bâtiment G – proche de la Maison de la recherche)

Hermann Cohen et la Grande Guerre : Messianisme éthique et justification de l’effort de guerre.
Cet exposé traitera de la tension qui existe entre l’éthique du Judaïsme développée dans le dernier magnum opus de Cohen, Die Religion der Vernunft, et son soutien et sa justification de l’effort de guerre allemand. L’étude de cette tension philosophico-politique nous conduira à une approche nouvelle de la centralité de l’éthique dans la philosophie du XXème siècle

> mercredi 15 février, de 16h00 à 17h30,Université Lille3, BUFR Etudes Germaniques (3ème étage du bâtiment B)

La notion d’art juif et l’accusation de peuple sans art : de Wagner à Buber

> jeudi 16 février, 17h-19h,MESHS-Maison Européenne des sciences de l’homme et de la Société, 2 rue des Canonniers, Lille (entre les deux gares, sur le site du CNRS)

Isaac Abravanel (1437-1508), Premier penseur juif humaniste et historien de la Bible.
Cette conférence a pour but de faire connaître la figure fascinante d’Isaac Abravanel au travers de la question de la réception juive de l’humanisme et de l’historicisation de la Bible.


Vous aimerez aussi...