Séminaire — « La prosopographie, objet et méthodes »

cropped-P1050114Séminaire La prosopographie, objet et méthodes
          Université Paris 1 (1, rue Victor Cousin – 75005 Paris – galerie J.-B. Dumas, esc. R, salle Perroy) de 14h à 17h 
Quatrième année (2015-2016) : questions de recherche

La quatrième année du séminaire consacrera ses travaux à poursuivre et approfondir la réflexion engagée sur les sources, les populations et les choix méthodologiques engagés dans l’opération prosopographique. L’année en cours inaugure un nouveau cycle qui se propose d’orienter la discussion autour de la nature spécifique des questions de recherche auxquelles la prosopographie peut aider à répondre. Tout objet ou toute hypothèse ne peuvent en effet tirer profit d’une telle approche, par défaut de sources mais aussi par la nature même des interrogations envisagées. Dans d’autres cas au contraire, la prosopographie non prévue initialement semble finalement s’imposer comme seule méthode propre à résoudre certaines questions. Enfin, une prosopographie planifiée pour répondre à certains types de questionnement peut finalement produire des données qui iront bien au delà ou ouvriront de nouvelles pistes. C’est donc autour des questions de recherche qui fondent ou qui résultent du recours à la prosopographie que le séminaire se propose de construire son travail annuel. 

Programme

11 mars 2016 : LES ÉLITES URBAINES

Vanessa VAN RENTERGHEM (INALCO), « Les élites bagdadiennes aux XI et XII siècles »

Boris BOVE (Univ. Paris 8), « La bourgeoisie parisienne aux XIII et XIV siècles »

Albane COGNÉ (Univ. de Tours), « Le patriciat milanais au XVIII siècle »

8 avril 2016 : LE PERSONNEL COLONIAL

Clément THIBAUD (Univ. de Nantes), «Prosopographie des Antilles coloniales à la période révolutionnaire »

Annick LACROIX (INALCO), « Des postiers non-citoyens dans l’Algérie colonisée (1900- 1939) »

Stève BESSAC-VAURE (Casa de Velázquez, Madrid), « Les agents du maintien de l’ordre dans le nord du Maroc colonial (1912-1936) »

3 juin 2016 : LA QUESTION DU NOM EN PROSOPOGRAPHIE

Pascal CHAREILLE (Univ. de Tours), « Les méthodes de l’anthroponymie médiévale »

Violaine SÉBILLOTTE (Univ. Paris 1), « Nommer les femmes dans l’Antiquité grecque »


Vous aimerez aussi...