Publication – « La défaite à la Renaissance »

Jean- Marie Le Gall (dir), La défaite à la Renaissance, Droz

J-M Le Gall, Les défaites à la Renaissance ou l’impossible traumatisme, p. 7-56.

FIGURES DE VAINCUS
Y. Lignereux, Vercingétorix à la Renaissance : un modèle pour les rois de France, p. 57-88
M. Daumas, « Beau visage, miroir de fol »: L’iconographie de la chute amoureuse à la Renaissance, p. 89-144
M. Barral Baron, La défaite de l’humanisme chrétien: étude de la trajectoire d’Erasme au temps des Réformes, p. 145-160
C. Jérémie, La rhétorique de la défaite dans l’épitre de l’exil de Thomas Bacon, p. 161-184

DEFAITES AU TEMPS DES GUERRES D’ITALIE
J. Barreto, « Graecia capta ferum victorem cepit »; les Aragons de Naples et leur mémoire en Europe, p. 185-242
S. Provini, Portraits de vaincus dans la poésie néo-latine au temps des premières guerres d’Italie 1494-1512, p. 243-260
F. Alazard, Une défaite qui concurrence une victoire: Agnadel 1509, p. 261-276
D. Haraï, Mohacs 1526 : Les coulisses d’une défaite dans les ouvrages historiques de trois hommes d’Etat hongrois des XVIe et XVIIIe siècles, p. 277-292

DÉFAITES AU TEMPS DES GUERRES DE RELIGION
Daniel Ménager, La défaite de Catherine de Médicis au colloque de Poissy, p. 293-312
Béatrice Nicollier, Les défaites du protestantisme international, p. 313-322
Matthieu Geillard, Le gouvernement des derniers Valois face à la défaite. l’élaboration d’un discours diplomatique de justification, 1562-1589, p. 323-342
Ariane Boltanski, « Des soldats chrétiens » face à la défaite : la perception ligueuse de la bataille d’Ivry, p. 343-361.


Vous aimerez aussi...