« Santé, Inégalités, Citoyenneté [SIC] » Séminaire interdisciplinaire de l’école doctorale

Santé, Inégalités, Citoyenneté [SIC]
Séminaire interdisciplinaire de l’école doctorale
Programme 2016

Seminaire 4 — Santé, inégalité et mondes du travail

jeudi 12 mai 2016
13 h 15 – 17 h 45
Université de Lille 3, Salle de séminaire de l’IRHiS
Entrée libre

Les séminaires sont organisés par Juliette Alenda (Lille 1), Aurore Loretti (Lille 1), Ilona Delouette (Lille 1), Laurie Baveye (Lille 3) et Kevin Troch (Lille 3)
Renseignements : beatrice.touchelay@free.fr Carnet de recherche : http://sic.hypotheses.org
Les séminaires seront filmés par TVLille3 avec l’accord des intervenants

13 h 15
Bruno Debaenst (post-doc, Univ. de Gand)
L’histoire des accidents du travail en Belgique XIX-XXe siècle

14 h 00
Judith Rainhorn (historienne ,Univ. de Valenciennes)
Ouvriers cérusiers, peintres en bâtiment : comment construire l’inégale vulnérabilité au poison ?

14 h 45
Nathan Lebas (M2 recherche histoire contemporaine, Univ. Lille 3)
     La santé mentale des mineurs, un tabou ?

Pause

15 h 45
Mathilde Rossigneux Meheust (historienne, Univ. de Besançon)
L’assistance parisienne aux vieillards au XIXe siècle : genèse d’une prise en charge inégalitaire

16 h 30
Isabelle Lespinet-Moret (historienne, Univ. de Paris Ouest Nanterre)
     L’organisation internationale du travail et la santé des travailleurs

17 h 15
Conclusion par les doctorants

 

————————————————–

Problématique : Le séminaire tient à la volonté de quatre enseignantes chercheuses des universités de Lille 1 (Florence Jany-Catrice), Lille 2 (Isabelle Bruno et Florence Renucci) et Lille 3 (Béatrice Touchelay), spécialistes de sciences humaines et sociales (respectivement : économie, sciences politiques, droit et histoire) de créer un groupe de réflexions et d’études pluridisciplinaire autour des questions d’exclusion (certains parlent « d’expulsion ») économiques, sociales et politiques, perçues à travers le prisme de la santé, santé « corporelle », « psychologique » ou encore « sociétale ». Faisant l’hypothèse que la réduction du droit à la santé témoigne d’une montée des inégalités économiques et politiques et d’une restriction de l’accès à la citoyenneté, ce séminaire entend appréhender les inégalités à travers d’autres critères que ceux du revenu. Il vise à susciter les réflexions et les échanges sur les évolutions de l’accès aux soins et du droit à la santé dans la période contemporaine. L’approche des inégalités par la santé et l’analyse de ses conséquences sur la citoyenneté seront envisagées à des périodes et dans des configurations économiques, politiques et sociales distinctes.
Seront étudiés en particulier  et de manière non exhaustive : la façon dont les acquis sociaux, la protection sociale et celle des travailleurs, ou plus largement la législation métropolitaine est appliquée dans les colonies – qui servent souvent de « laboratoires » juridiques-, puis dans les anciens territoires coloniaux ; l’analyse des processus conduisant à définir une citoyenneté à plusieurs vitesses ; la diversité des règles de droit selon les catégories de population et ses effets sur la santé – considérée ici comme le signe de l’exclusion et de l’inégalité – ; les catégories hégémoniques dans la mesure des inégalités et leur remise en cause, etc. L’analyse des processus d’exclusion ou de mise à l’écart, la recherche de leurs moteurs et de leurs limites, l’étude de leurs conséquences et des réactions politiques sont l’objet de ce séminaire.

Laboratoires partenaires : IRHiS – Clersé – Ceraps et Centre d’Histoire Judiciaire

Organisation : Chaque séance est prise en charge par le petit groupe de doctorants qui y interviennent. Ces doctorants se mettent en contact avec les autre intervenants, préparent une courte bibliographie sur le thème du séminaire (surtout composée d’articles facilement accessibles, une dizaine de références) qu’ils intègrent dans le carnet de recherche (sur hypothèse.org/ENT/IRHiS/Ecole doctorale – à discuter) dédié au séminaire. Ce carnet servira ainsi à annoncer les séances, à diffuser la liste des intervenants et à présenter leurs résultats scientifiques. On y trouvera aussi la liste des questions laissées en suspens et la synthèse de la séance rédigée par les doctorants.

Les séminaires : 30mn de présentation par intervenant et 15 mn de questions.
Chaque intervenant envoie un résumé de son intervention (une page maximum) et une brève biographie aux doctorants responsables de la séance deux semaines avant son déroulement pour que ces informations soient diffusées sur la page web du séminaire.


Vous aimerez aussi...