Sphère publique Sphère privés (Séance 7-« La statistique publique, point de rencontre entre sphère publique et sphère privée, en France et en RFA »)

Séminaire CIERA Université de Lille — Sphère publique Sphère privés
Séance 7 – La statistique publique, point de rencontre entre sphère publique et sphère privée, en France et en RFA
vendredi 22 janvier 2016
9 h 30 – 16 h 30
Université de Lille 3, Salle de séminaire de l’IRHiS

Les initiatives pour développer l’histoire de la statistique sont nombreuses depuis le colloque de Vaucresson organisé par l’INSEE, Joëlle Affichard et alii qui a abouti à la publication de deux volumes (Pour une histoire de la statistique, Économica INSEE, 1977). Les travaux d’Alain Desrosières, le réseau pluridisciplinaire qu’il a impulsé ont favorisé ces initiatives conduisant par exemple à la formation d’une Association des Amériques pour l’histoire des statistiques et des probabilités. Les initiatives du bureau d’histoire de la Société française des statistiques (SFdS) qui a consacré deux journées d’étude aux archives de la statistiques (publié dans le numéro 2 de la revue Statistique et Société de 2015), puis aux usagers de ces archives (textes en cours de publication dans la même revue) attestent du dynamisme de ces recherches. Pourtant, malgré leur diversité, ces initiatives restent souvent méconnues en dehors d’un petit cercle d’initiés.
Les discussions menées en marge de la session consacrée à l’histoire de la statistique du congrès international d’histoire économique de Kyoto en aout 2015 ont incité à tenter de les fédérer. Il ne s’agit en aucune façon de diriger ou d’intervenir dans ces différentes manifestations, mais juste de se donner les moyens de les connaître et de les faire connaître. L’idée de créer une association européenne dotée d’un site web et organisant des séminaires réguliers paraît la meilleure façon d’y parvenir. Le cadre retenu serait celui de l’Europe du nord ouest dans un premier temps, et nous serions aidés par la présence de Jean-Pierre Beaud qui est, avec d’autres, à l’origine de l’Association des Amériques évoquée plus haut.
La définition des statuts de l’Association Européenne d’histoire des statistiques et des probabilités, à l’image de celle des Amériques, ou bien l’adoption d’une autre terminologie insistant davantage sur la pluridisciplinarité des approches de la statistique (ce qui pourrait donner comme titre « Approche globale des statistiques » – AGLOS) sera discutée au cours du prochain séminaire soutenu par le CIERA et par l’école doctorale de Lille (programme Sphère publique Sphère privés)
La séance est animée par Béatrice Touchelay (IRHiS, Université de Lille) et Brigitte Lestrade (Cergy Pontoise)

Programme

Séance 1 — 9 h 30 – 10 h 30 La statistique « objet frontière »
Béatrice Touchelay, Introduction
Brigitte Lestrade (Univ. Cergy Pontoise), Les statistiques publiques en RFA, de la fiabilité des chiffres et de leur exploitation politique

Discussion
Pause

Séance 2 — 11 h – 13 h La diversité des approches
Présentation des intervenants (10/15 mn par personne)
Jean-Pierre Beaud (politiste, UQUAM)
Thomas Berns (philosophe, Univ. Bruxelles)
Andréa Bréard (historienne, Univ. Heidelberg)
Sophie Dabo (statisticienne, Univ. Lille)
Dominique Deprins (statisticienne, Univ. Bruxelles)
Jean-Jacques Droesbeke (statisticien, Univ. Bruxelles)
Cecilia Lanata Briones (doctorante, London school of economics)
Thor Oivin Jensen (historien, Univ. Malmöe) – à confirmer
Émilien Ruiz (IRHiS, Univ. Lille)
Béatrice Touchelay (IRHiS, Univ. Lille)

Déjeuner commun

Séance 3 — 14 h 30 – 16 h 30 Le projet AGLOS (Approches Globales des Statistiques)
Jean-Pierre Beaud, Présentation de l’Association des Amériques pour l’histoire des statistiques et des probabilités
Béatrice Touchelay, Un modèle à imiter ? Propositions
Réflexion collective autour d’un programme de travail (Réponse à un appel PEPS U Lille et/ou projet émergent MESHS Lille)

Discussion


Vous aimerez aussi...