Séminaire du programme AGuerre 2015-2016 — « Argumenter en guerre : Approches judiciaires »

Atelier pluridisciplinaire de recherche de l’Institut des Études sur la Guerre et la Paix de l’Université de Paris 1 (IHMC – UMR 8066), organisé dans le cadre d’un partenariat avec l’Université d’Amiens (CHSSC), l’Université de Lille (IHRiS – UMR 8529) et la MESHS Lille Nord de France

Jeudi 9 juin 2016 (9h30-12h30, salle 2, MESHS, 2 rue des Canonniers, 59000 Lille)
Approches informatiques de l’argumentation

————–

Les trois intervenants s’intéresseront aux approches judiciaires de l’argumentation en guerre. Il s’agira notamment d’éclairer les dynamiques d’argumentation judiciaire à l’oeuvre dans les périodes d’occupation et de libération ainsi que la manière dont le judiciaire interroge la notion de guerre juste et la légitimité des violences de guerre.

Intervenants :
> Jacques Lorgnier, histoire du droit, université de Lille 2
Volonté royale de draper la guerre dans les vêtements du droit et de la justice (d’après les « lettres royaux » à l’époque de la guerre de Cent ans)

> Naoko Seriu, histoire du droit, université de Lille 2
«L’impossible justification de la guerre et de sa violence : Louis-Sébastien Mercier et ses réflexions sur la condition des soldats (XVIIIe siècle).

> Jonas Campion, histoire, université de Lille 3
Qu’est-ce qu’un bon gendarme ? Registres d’argumentations quant aux pratiques sécuritaires autour de la Seconde Guerre mondiale (Belgique – Nord de la France)

————–

Jeudi 17 mars 2016 (9h30-12h30, salle 2, MESHS, 2 rue des Canonniers, 59000 Lille)
Approches des sources non textuelles de l’argumentation

Programme

Isaure Boitel, Histoire, Université de Picardie, Pratiques et enjeux iconographiques en temps de guerre à l’époque moderne (les caricatures de Louis XIV en Europe)

Hélène Guillot, Histoire, Service historique de la Défense Photographie et enjeux de censure pendant la Première Guerre mondiale.

Sylvain Antichan, Science politique, Université de Paris 1 Le politique, le peintre et le militaire: les peintures de batailles du XIXe siècle au prisme d’une enquête de science politique

Cette séance sera occasion d’étudier les approches des sources non textuelles de l’argumentation de guerre dans une approche interdisciplinaire et à travers différents axes :
1/ la pluralité des supports iconographiques ;
2/ l’usage de ces supports dans les sciences humaines et sociales (histoire, science politique) ;
3/ les fonctions et usages de ces sources non textuelles de l’argumentation de guerre.

Toutes les précisions sont disponibles sur :
– le site de la MESHS
      – le site de l’Institut des études sur la guerre et la paix

————–

Jeudi 12 mai 2016 (9h30-12h30Paris)
Approches juridique de l’argumentation

————–

MESHS_Logo_NoirRouge_SansLogo-IRHiS-2014-200

 

 


Vous aimerez aussi...