La Grande Guerre & le Droit Public

Le CREDESPO, Centre de Recherche et d’Étude en Droit et Science Politique de l’Université de Bourgogne, a le plaisir de vous inviter à son prochain colloque

La Grande Guerre & le Droit Public
26 et 27 novembre 2015
Dijon
Forum des Savoirs de la Maison des Sciences de l’Homme

Inscription gratuite
Possibilité d’inscription sur place le jour du colloque

Affiche, plaquette avec programme et bulletin d’inscription ci-joint
Voir aussi le site du CREDESPO:
http://credespo.u-bourgogne.fr/colloque-la-grande-guerre-et-le-droit-public-3.html

Responsables scientifiques :
Élina Lemaire – Maître de conférences en droit public, Université de Bourgogne
Romain Rambaud – Professeur de droit public, Université de Grenoble (UPMF)
Édouard Bedarrides – Docteur en droit public, Université de Bourgogne

Problématique :
La première guerre mondiale a-t-elle été un moment charnière de l’évolution du droit public ? Si oui, pourquoi et dans quelle mesure ? À l’occasion des commémorations du centenaire de la première guerre mondiale, l’objet du colloque « La Grande Guerre et le droit public » est de tenter de répondre à ces questions, en étudiant l’impact de la Grande Guerre sur les différentes composantes du droit public français : droit international, droit constitutionnel et droit administratif.
La première guerre mondiale fut en effet d’abord et avant tout un problème de relations entre États. Le droit international a donc joué un rôle central dans la survenance du conflit, rôle qu’il conviendra d’exposer en tout premier lieu. Ensuite, le conflit majeur et sans précédent que fut la Grande Guerre mit durement à l’épreuve le fonctionnement des institutions de la IIIe République, qui n’avaient pas été préparées à l’hypothèse d’un conflit d’une telle ampleur. La question des rapports entre les différents organes constitués, ou celle des relations entre le pouvoir civil et militaire, furent très concrètement posées et alimentèrent durablement la réflexion de la doctrine sur l’évolution du fonctionnement des institutions. Enfin, le droit administratif, dans l’ensemble de ses composantes, dut s’adapter pour faire face aux contraintes nouvelles résultant de la guerre, la victoire dépendant aussi, très largement, de l’efficacité de l’action administrative pendant la durée du conflit


Vous aimerez aussi...