Les fronts intérieurs européens: l’Arrière en guerre (1914-1920)

Le laboratoire ITEM (UPPA-Pau) et l’ONAC
les 
19-20 novembre 2015
Colloque international
 
Amphi de la Présidence
 
Une exposition (« Encore une fort pour la guerre! ») d’affiches originales sera proposée à la BU Droit-Lettres du 17 novembre au 2 décembre
À quelques exceptions près, la question de l’arrière a été relativement peu mobilisée par une historiographie de la Grande Guerre longtemps assez indifférente à cet «autre front» en dépit de quelques études fondatrices. Pour la France où se concentrent la majorité des combats sur le front occidental, l’arrière correspond à la «zone de l’intérieur» : un espace hors de la «zone des armées», dans lequel il n’y a pas d’opérations militaires contre l’ennemi mais toutefois pris dans la logique totalisatrice de la guerre. L’arrière est donc un vaste espace relié symboliquement, politiquement, affectivement ou économiquement aux territoires, parfois occupés par l’ennemi, où se déroulent les combats. Lieu de refuge et de réparation, de deuil et de ressourcement, l’arrière participe ainsi pleinement à la guerre mais sous des modalités et des temporalités spécifiques.

La présentation générale est ici. Le programme est à consulter ou télécharger ici


Vous aimerez aussi...