XVe Congrès International de Numismatique – Compte rendu

palacongressi-esterno-nuova-300x200Le XVe Congrès International de Numismatique, organisé par l’International Numismatic Council (association de laboratoires de recherches, d’universités, de bibliothèques et de musées ayant pour objet les études monétaires), s’est tenu à Taormine (Sicile, Italie) du 21 au 25 septembre 2015. Glasgow (Ecosse, Royaume-Uni) l’avait accueilli en 2009 ; ce sera Varsovie (Pologne) en 2021.

Plus de 600 congressistes, spécialistes de l’histoire monétaire (enseignants, chercheurs, doctorants, conservateurs, etc.) ont participé à cet événement mondial présidé par Carmen Arnold-Biucchi (professeure à l’Université d’Harvard et conservatrice de son musée). Pendant 4 jours, 9 sessions parallèles se sont déroulées autour du Palais des Congrès, cumulant un total de 300 communications pour 350 intervenants. Numismatique et monnaie y ont été abordées en cinq langues (anglais, italien, espagnol, français, allemand), sous tous les angles d’étude possibles (iconographie et caractéroscopie, utilisation des sources archivistiques, analyses métalliques, etc.), pour toutes les périodes (de l’Antiquité grecque à la 2nde Guerre Mondiale) et de vastes champs géographiques (de l’Europe méditerranéenne aux États-Unis en passant par l’ancienne Indochine). Elles furent ponctuées d’événements de sociabilité comme l’inauguration du congrès par un concert dans le célèbre théâtre de la cité.taormina-teatro-taorminahostel.com_-300x120

Représentant l’Université de Lille et l’IRHiS qui a financé sa participation, ainsi que le Département des Monnaies, médailles et antiques où il est actuellement en détachement comme conservateur responsable du médaillier des monnaies étrangères, Jérôme Jambu y a réalisé une communication en lien avec ses travaux de recherche sur l’espace septentrional. Dans la cadre de la session « Western Modern Coinage » du mardi 22 septembre, il a présenté “Evaluate the monetary circulation in Flanders. Or how to justify the opening of the Mint of Lille and a monetary reform (1685).” Il y a révélé le contenu d’une grande enquête inédite pilotée par la contrôle général des Finances afin de déterminer l’état de la circulation monétaire dans les « pays conquis » du Nord et d’y justifier une réforme des monnaies basée à Lille. Cette communication, dont la publication est prévue en 2016, s’inscrit dans la suite des études réunies avec Matthieu de Oliveira dans le volume 406 de la Revue du Nord.

Après ce congrès, plus de doutes : loin de se cantonner à une « science auxiliaire de l’histoire », la numismatique a toute sa place dans l’écriture de l’histoire et il faut s’habituer à considérer la pièce de monnaie comme une source à part entière.

Jérôme Jambu


Vous aimerez aussi...