Écrire la guerre

Ecrire-guerre699LE SEGRETAIN DU PATIS Joseph

Écrire la guerre : les carnets d’un poilu, 1914-1919

Paris : LBM, 2014, 463 p.

ISBN 978-2-36989-011-9

MEM 119

Résumé éditeur :

Écrire la guerre pour mieux la décrire, c’est la mission que se donne Joseph Le Segretain du Patis dès les premiers jours de sa mobilisation, il couche son quotidien et celui de ses camarades sur de petits carnets qui lui survivront et que sa famille a décidé aujourd’hui de porter à la connaissance du plus grand nombre.
Ainsi s’ouvrent des pistes de compréhension d’une guerre totale de la part d’un homme érudit qui relate sobrement son baptême du feu le 18 octobre 1914 : « un camarade tué ». Ou encore quand sa « compagnie endosse la corvée des morts en 1ère ligne. C’est très dangereux car il faut aller sur la plaine et les balles sifflent… 50 corps ou débris ont été arrachés des fils de fer… »
Comment ne pas comparer les tranchées à ce vieux carton dans lequel toutes ces lignes attendaient patiemment d’être lues ? Au fond, la boue, la rage, le désespoir, dehors la mort ou la délivrance mais l’Espoir.
Joseph le Segretain du Patis ne dit pas autre chose quand il confie ses écrits au Temps comme une sorte d’immortalité. Soutenu par une grande Foi, son amour de la France est tellement fort qu’il en saisit le lecteur.
Témoin, sans concession, de décisions injustes, de jugements hâtifs et d’exécutions brutales, il puise dans tous les moments difficiles la force pour continuer, nanti d’un formidable optimisme.
Écrire la guerre n’est pas seulement un recueil de carnets de « poilu », il permet de réfléchir à notre quotidien, à la façon de transmettre des valeurs, à la faculté de Croire. En es exhumant, sa famille poursuit l’oeuvre commune de partage.

L’auteur, Joseph le Segretain du Patis, fut mobilisé à la 4e compagnie du 25e régiment territorial du premier au dernier jour de la guerre.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...