La guerre des polices n’a pas eu lieu

guerre-polices521LOPEZ Laurent

La guerre des polices n’a pas eu lieu : gendarmes et policiers, co-acteurs de la sécurité publique sous la Troisième République (1870-1914)

Paris : PUPS, 2014, 510 p.

Collection Mondes contemporains

ISBN 978-2-8405-0932-6

FR 1711

Résumé :

Si l’expression « guerre des polices » est la formule consacrée pour dépeindre les rapports entre policiers et gendarmes, sa réalité historique a rarement été interrogée. Pour la première fois, une vaste analyse de la collaboration entre policiers et gendarmes sous la Troisième République (1870-1914), menée au niveau national et sur plusieurs décennies d’archives, contredit ce poncif.
Car dans les faits, gendarmes et policiers sont plus étroitement et structurellement complémentaires qu’on ne l’imagine ; leurs accords officiels ou leurs arrangements officieux organisent même un véritable partage de la sécurité publique. Le dépouillement d’archives variées, en majeure partie totalement inédites, et l’étude des liens entre forces de l’ordre dans ses composantes militaires comme civiles, retracés à plusieurs échelles (municipale, départementale, nationale et même européenne), permet de reconstituer le paysage policier de la Troisième République et de mettre en lumière une collaboration aux facettes multiples, envisagée sous l’angle du maintien de l’ordre et de la police judiciaire, mais également sous ceux de la répression des anarchistes, de la surveillance des nomades ou encore du contre-espionnage.
Pour mieux comprendre comment travaillent ensemble les représentants d’une force publique duale, on a porté la même attention aux épisodes routiniers de coopération et aux événements criminels exceptionnels, comme l’affaire Vacher ou la lutte contre la Bande à Bonnot.

Docteur en histoire contemporaine (université Paris-Sorbonne), chargé de cours (université Paris-Est Créteil), chercheur associé (Centre d’histoire du XIXe siècle et CESDIP – CNRS/UMR 8183) et professeur dans l’enseignement secondaire, Laurent López est spécialiste des forces de l’ordre françaises et de leurs relations aux XIXe et XXe siècles, y compris avec les forces publiques européennes.

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...