La vie culturelle dans la France occupée

Vie-culturelle645BOWD Gavin

La vie culturelle dans la France occupée : 1914-1918

Paris : l’Harmattan, 2014, 296 p.

Collection Chemins de la mémoire. Série XXe siècle

ISBN 978-2-343-02682-4

FR 1697

Résumé éditeur :

L’occupation allemande de la France en 1914-1918, qui toucha plus de deux millions de civils, a été enfouie sous des mémoires concurrentielles. C’est tout récemment qu’elle a revu le jour dans les travaux d’historiens. Pourtant, ces études s’intéressent surtout à l’épreuve matérielle que subit la population de la zone occupée, où le problème du ravitaillement finit par dominer la vie quotidienne. Notre étude se propose donc d’explorer les divers aspects d’une vie culturelle qui subsista malgré – et à cause de – l’occupation allemande : littérature, théâtre, cinéma, musique et sport ; l’enseignement et la religion. Pour ce faire, nous analyserons les mémoires d’occupés, les oeuvres littéraires publiées pendant et (surtout) après le conflit, la presse de propagande allemande et la presse clandestine, aussi bien que les travaux de recherche récents qui commencent à mieux éclairer l’expérience de ceux qui se trouvèrent « retranchés » derrière la ligne de front. Puisque cette Première Guerre mondiale se présente souvent comme une guerre dans le domaine de la culture, entre « barbarie » et « civilisation », la culture est instrumentalisée en zone occupée comme ailleurs. La culture peut servir à résister, à survivre, mais aussi à coexister avec l’ennemi, voire à collaborer. Finalement, nous verrons comment la mémoire de cette occupation méconnue s’inscrit avec difficulté dans la vie culturelle française.

Gavin Bowd est maître de conférences à l’Université de St Andrews, en Écosse. Parmi ces publications récentes : Le dernier communard – Adrien Lejeune (2007), Un géographe français et la Roumanie. Emmanuel de Martonne (2012), et Fascist Scotland (2013).

Axe de recherches :

  • Équipe 3 : Du local aux empires : appartenances, institutions, conflits

Vous aimerez aussi...