Vingt années sous la Manche, et au-delà : Géographie et économie des transports / Twenty years under the Channel, and beyond: transport geography and economics

 Appel à communication

 Premier colloque international

Lille (France), Maison européenne des sciences de l’homme, jeudi 19 mars 2015

Calendrier
Réception des projets de communication : 15 novembre 2014
Réponse du comité: 1er décembre 2014
Date limite d’inscription au colloque: 1er février 2015
(seuls les auteurs de communications inscrits au colloque pourront présenter leur communication)
Date limite fixée à la réception des textes (version provisoire): 28 février 2015
Date limite fixée à la réception des articles soumis pour publication: 1er mai 2015

Langues du colloque : français et anglais, sans traduction.

Le colloque

Vingt années sous la Manche, et au-delà : Géographie et économie des transports est le premier colloque international inscrit au programme de recherche et d’événements
Vingt années sous la Manche, et au-delà proposé par Rails et histoire à l’occasion du 20e anniversaire de la liaison ferroviaire transmanche.

Ce colloque international a pour ambition de réunir chercheurs, analystes, universitaires, professionnels des transports et de l’aménagement, des finances et de l’économie intéressés par la géographie et l’économie des transports sur les territoires desservis par les liaisons transmanche entre Londres, Paris, Bruxelles et au-delà.
Les partenaires de l’événement sont Bouygues et la Ville de Lille.

Les projets de communications peuvent porter sur les sujets suivants :

1)  Comment ont évolué les échanges de biens et de personnes depuis 1994 ?
Quelles sont la structure, la géographie, l’évolution des itinéraires et des trafics générés par la liaison fixe transmanche et ses infrastructures d’accompagnement ? Les modifications observées doivent-elles être attribuées à de nouveaux trafics nés de l’offre ou à la recomposition de trafics antérieurs ?

2) Les acteurs
Le colloque doit évaluer l’impact en termes économiques, mais aussi sur le comportement des acteurs, de l’offre renouvelée par la liaison fixe sur les chargeurs, les usagers, les exploitants. Les études devront inclure les analyses coûts-bénéfices faites de leur point de vue a priori et a posteriori.

3)  Mobilité et choix modal
Les modifications intervenues depuis 1994 dans le paysage de la concurrence intermodale : ferries, lignes aériennes ; nouvelle géographie portuaire ; gares et développement urbain ; axes et sens des échanges.

Comité scientifique du colloque, comité de programme
Le comité de programme est placé sous la responsabilité de MM. les professeurs :

  • Émile Quinet, École des Ponts – Paris Tech
  • Roger Vickerman, University of Kent membres du conseil scientifique du programme Vingt années sous la Manche et au-delà.

Comment participer?

1)  Projets de communication
Les communications proposées peuvent s’appuyer sur des recherches en cours ou achevées, ou sur des études de cas. Les projets ne doivent pas excéder 1 000 mots (bibliographie comprise) et comprendre dans tous les cas : titre de la communication, auteur, titres et qualités, affiliation, court CV professionnel.
Tous les projets soumis seront évalués par un jury selon les règles d’évaluation scientifique en vigueur (examen indépendant par au moins deux rapporteurs qualifiés).
En soumettant leur proposition, les auteurs des projets de communication s’engagent à :

2) envoyer le texte de leur communication (le colloque ne comprend pas de « séance posters »), à l’avance et en tous les cas avant le 28 février 2015. Les textes, considérés comme des rapports intermédiaires, seront signalés comme tels et transmis au comité de programme et participants inscrits avant le colloque à l’exclusion de toute autre personne. Ce texte ne doit pas excéder 12 pages (Arial 12).

3) présenter en personne leur travail par une communication orale de 15 minutes suivie de questions.

4) Les auteurs sont ensuite invités à soumettre leur article achevé pour publication dans le cadre des actes du colloque (versions imprimée et numérique).

Contact unique pour l’ensemble du colloque :  20yearschunnel@ahicf.com

Le programme de recherche et d’événements Vingt années sous la Manche, et au-delà

Il y a vingt ans, la liaison fixe transmanche entrait en service. À l’occasion de cet anniversaire, un programme d’événements scientifiques a été lancé le mercredi 11 juin 2014 à l’Ambassade du Royaume-Uni en France en présence de S.E. Sir Peter Ricketts.une table ronde animée par le Pr. Christian de Boissieu a réuni Jacques Gounon, Président-directeur général de Groupe Eurotunnel SA et Nicolas Petrovic, Directeur général d’Eurostar.
Les partenaires du programme sont KPMG et M. Christian Cambier.

Direction scientifique du programme :
Un conseil scientifique international, composé de :
Pr. Christian de Boissieu, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne – Économie, histoire financière
Pr. Terry Gourvish, London school of Economics and Political Sciences – Histoire économique
Pr. Émile Quinet, École des Ponts – Paris Tech – Économie des transports
Pr. Pauline Schnapper, Université de Paris III Sorbonne Nouvelle – Civilisation britannique
Pr. Roger Vickerman, University of Kent – Économie régionale et européenne, économie des transports

Pilotage et correspondants :
Marie-Noëlle Polino, secrétaire générale, Rails et histoire, Paris
Laurent Bonnaud, docteur en histoire, gérant fondateur, Sponte sua sprl, Bruxelles

Mel : 20yearschunnel@ahicf.com

En quoi consiste le programme ?
Le programme scientifique a pour objet le système ferroviaire transmanche Paris-Londres-Bruxelles pris au sens le plus large.
Sa durée totale est de trois ans, de 2014 à 2016, dont deux années consacrées à la recherche. Son achèvement coïncidera avec le trentième anniversaire du Traité de Cantorbéry, signé en février 1986 entre Margaret Thatcher et Francois Mitterrand, qui a permis le démarrage du projet.

Il a trois objectifs :

  • établir l’état des connaissances sur la Liaison fixe transmanche : expériences, expertises, sources écrites et mémoire orale
  • en mesurer les réalisations à l’échelle régionale, nationale et européenne ; expliquer les écarts avec les hypothèses à l’origine du projet
  • en tirer les enseignements pour l’avenir, notamment pour le financement et l’exploitation des grands systèmes de transport.

Le public auquel le programme est destiné se répartit entre acteurs du transport et de l’aménagement, des finances et de l’économie, d’une part, et chercheurs, analystes, universitaires, d’autre part. La communication mettra en valeur les thématiques susceptibles de toucher le grand public : mobilité, technologie, aménagement, économie, Europe, régions.

L’approche est résolument multidisciplinaire et vise à créer un dialogue à tous les niveaux entre acteurs et scientifiques. Elle encourage également l’échange de points de vue internationaux, en privilégiant les visions croisées entre le Royaume-Uni et la France.

Parallèlement, une campagne d’archives orales sera menée, avec analyse et exploitation immédiate par la recherche. Le programme doit aussi être l’occasion de préserver des fonds d’archives, tant dans les entreprises que chez les particuliers, en faisant reconnaître par leurs détenteurs leur valeur historique et en favorisant leur versement dans des centres d’archives.

Langues de travail et de communication : français, anglais
Dissémination des résultats : circuits académiques, medias spécialisés, medias généralistes – y compris nouveaux medias.

Les thèmes du programme
5 thèmes
sont proposés par le Conseil scientifique. Chaque thème sera étudié lorsd’un événement de format approprié, en 2015 et 2016, et coordonné par une équipe franco-britannique. Un appel à communication sera lancé au minimum six mois avant chaque événement.
Les passerelles entre disciplines sont encouragées. Un soin particulier sera apporté au partage des travaux et à la circulation des connaissances sur chaque thématique entre les participants, afin de favoriser une compréhension systémique de la Liaison fixe transmanche.

1. Géographie et économie des transports : voir ci-dessus.
2. Financement et gouvernance des grands projets d’infrastructures : quels sont les enseignements à tirer des cas Eurotunnel, Eurostar, High Speed 1 et High Speed 2 ? Régulation : contrats, supervision (commissions intergouvernementale et de sécurité, régulation ferroviaire) ; choix du financement privé pour le tunnel, public et privé pour les infrastructures d’accompagnement ; rôle des marchés d’actions et obligataires, du crédit ; évolution des méthodes de prévision ; modalités de la restructuration financière d’Eurotunnel. Stratégie de développement des entreprises ; Eurotunnel : du concessionnaire au groupe de transport diversifié ; gestion des crises.
3. Développement régional : quel rôle a joué ce système de transport novateur dans l’évolution des régions desservies ? En quoi structure-t-il l’espace et les échanges économiques, comment sont répartis les gains économiques et sociaux ? L’attractivité territoriale, la compétitivité, les effets d’augmentation et de diversion ? La localisation des investissements et les investissements directs étrangers ? Les résultats sont-ils à la hauteur des attentes ? L’aménagement du territoire prouve-t-il son efficacité ? Quelles externalités pouvons-nous identifier ? Qui sont les bénéficiaires, les perdants ? Eurorégion Kent-NPC ; North-South divide ; impact sur Londres, Paris, Bruxelles, le Nord-Pas de Calais, la Flandre et le sud-est de l’Angleterre ; croissance, emploi, tourisme.
4. Migrations et frontières :
la création d’une frontière terrestre pour le Royaume-Uni, l’augmentation de l’offre et la desserte à grande vitesse de Londres, Bruxelles et Paris ont-elles été déterminantes dans les nouvelles implantations transfrontalières ? Dans les flux migratoires à l’échelle européenne et mondiale ? Cette thématique s’attache aux migrations illégales (ex. des réfugiés de Sangatte) comme aux mouvements de citoyens d’États signataires du Traité de Schengen et de l’UE (ex. Francais résidant à Londres). Elle étudie également la notion de frontière, qui évolue rapidement sous la pression conjuguée des technologies de l’information et de la communication et de l’internationalisation des échanges. Les politiques de contrôle embarqué et aux terminaux transmanche et leurs interactions avec le système de transport seront étudiées à cette occasion.
5. Relations internationales, géopolitique et intégration européenne : l’origine du projet est marquée par le sceau politique, notamment par le Traité de Cantorbéry. Dans quelle mesure la dimension politique, diplomatique, stratégique, interfère-t-elle avec les grands projets d’infrastructures ? A contrario, l’augmentation et l’évolution des flux de trafic, la portée symbolique de la liaison fixe ont-elles influé sur la politique étrangère des États riverains, sur les relations franco-britanniques, les attitudes vis-à-vis de l’Europe, la coopération en matière de défense ? Quel en est l’impact sur les perceptions réciproques des ressortissants des différents pays ? Peut-on parler de cultures d’organisations binationales, ou de rapprochement des cultures des organisations ?

Un colloque final, ouvert à tous, présentera la synthèse des travaux et donnera lieu à une publication.

Les formats :

  • Table ronde : public professionnel, deux heures
  • Conférence-débat sur un point particulier / question historique / autour d’une personnalité
  • Journée d’étude / one-day conference ; public spécialiste, autour d’un thème
  • Séminaire : sur invitation, acteurs principaux et public professionnel, autour d’un thème
  • Colloque final : tout public intéressé

Les produits :

  • Ouvrage de synthèse, publié
  • Fonds d’archives orales en ligne
  • Relais sur le web : podcast conférences, résumés des interventions, références, débat.

Vingt  années sous la Manche, et au-delà / Twenty years under the Channel, and beyond
Un programme de recherche et d’événements à l’occasion du 20e anniversaire de la liaison ferroviaire transmanche / A programme of research and events to celebrate the 20th Anniversary of the Cross-Channel Rail Link
Rails et Histoire – Association pour l’histoire des chemins de fer / Railway Historical Society
– 9, rue du Château-Landon,
F-75010 PARIS
Tél. / Phone: +33(0)1 5820 51 01 – Fax: +33(0)1 5820 5189 – Email: 20yearschunnel@ahicf.com


Twenty years under the Channel, and beyond: transport geography and economics

Call for papers 

First International Conference – Lille (France), MESHS, Thursday, 19 March 2015

(version française ci-dessous : les langues du colloque sont l’anglais et le français, sans traduction)

Deadline for submission of abstracts: 15 November 2014

Notification of acceptance: 1 December 2014

Deadline for registration (accepted abstract requires a registration by the Presenter):1 February 2015

Deadline for submission of full paper (working paper): 28 February 2015

Deadline for submission of full paper (final paper) for publication: 1 May 2015

About the event

Twenty years under the Channel, and beyond: transport geography and economics is the first international conference on the agenda of Twenty years under the Channel and beyond…, the research and events programme led by Rails et histoire, the French Railway Historical Society, to celebrate 20th Anniversary of the railway Channel tunnel. The international conference will bring together academics, professionals and policy makers interested in transport geography and economics, with a focus on the cross-Channel services between London, Paris and Brussels and beyond.

Presenters are invited to submit papers on the following topics.

1. How have passenger and freight flows changed since 1994?

What are the structure, geographical pattern, routes and directions and growth of traffic flows promoted by the advent of the Tunnel and accompanying infrastructure? Are the changes due to newly generated traffic or previous traffic rerouted?

2. Actors

The conference will assess the economic and behavioural impact of the new offer on shippers, users and operators. The overview includes ex-ante and ex-post cost-benefit analyses from their perspective.

3. Mobilities and modal split

How competition between modes have changed since 1994: ferries, airlines; new port geography; stations and urban development.

Steering Committee, responsible for the scientific programme of the conference

  • Prof. Émile Quinet, École des Ponts – Paris Tech
  • Prof. Roger Vickerman, University of Kent

Submission of abstracts, working papers and full papers

1. Abstracts
Abstracts may refer to research papers or case studies.
Abstracts should not exceed 1,000 words (Arial 12 pts, with bibliography) and include: Title of the paper, keywords, Author, Position, Institution as well as a short CV.
All abstracts will be peer-reviewed by the scientific program committee based on standard review procedures.
The submission of abstracts implies:

2. Submission of working paper (no poster presentation) by February 28th, 2015. Papers will be circulated among the conference committee and attendees only as working papers before the conference.  Full paper should not exceed 8-12 pages.

3. 15 minutes oral presentation of the paper by the registered presenter in persona, followed by questions

4. Finally, authors are invited to submit their final, full paper for publication in the conference proceedings (digital and print versions).

All communications should be sent to 20yearschunnel@ahicf.com.

The partners for the international conference are Bouygues and Ville de Lille.

About the programme

Twenty years ago, the railway tunnel under the English Channel opened to traffic.

To celebrate this momentous occasion, a programme of scientific events has been launched on Wednesday, 11 June, at the British Embassy in France in the presence of H.E. Sir Peter Ricketts. A round table gathered Mr Jacques Gounon, Chairman & Chief Executive Officer of the Eurotunnel Group and Nicolas Petrovic, CEO of Eurostar.

The partners for the programme are KPMG and Mr Christian Cambier.

Scientific programme governance

The members of the board of scientific advisers for the programme are:

  • Prof. Christian de Boissieu, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne Economics, Financial History
  • Prof. Terry Gourvish, London School of Economics and Political Sciences Economic History
  • Prof. Émile Quinet, École des Ponts – Paris Tech Transport Economics
  • Prof. Pauline Schnapper, Université de Paris III Sorbonne Nouvelle British Civilisation
  • Prof. Roger Vickerman, University of Kent Regional and European Economics, Transport Economics

Programme management

  • Marie-Noëlle Polino, Managing Director, Rails et histoire, Paris
  • Laurent Bonnaud, PhD in History, Managing Director, Sponte sua sprl, Brussels

Email: 20yearschunnel@ahicf.com

Web: www.ahicf.com

Facebook: Rails et histoire

The programme

The topic for the scientific programme is the Paris-London-Brussels Cross-Channel rail system in the broadest sense of the term.

The programme will span a total of three years, from 2014 to 2016, including two years devoted to research. The event will culminate at the time of the 30th anniversary of the signature of the Canterbury Treaty by Margaret Thatcher and Francois Mitterrand in February 1986, which signalled the start of the project.

It has three targets:

  • to ascertain the knowledge available about the Channel Tunnel rail link: experience, expert analyses, written sources, living memory
  • to gauge achievements at regional, national and European level and explain any disparities by comparison with the project’s original assumptions
  • to draw conclusions for future reference, in particular with regard with funding and operating arrangements for major transport systems.

The target public for the programme will be a mixture of transport, town & country planning, finance and economic sector protagonists and scientists, analysts and academics. Communications on the project will place emphasis on subjects likely to strike a chord with the general public: mobility, technology, town & country planning, economics, Europe, regions.

The approach will be resolutely multidisciplinary with the aim of prompting exchanges at all levels between the scientific community and players in the field. It will also set out to foster international exchanges of views, with a focus on the contrasting perspectives of France and the UK.

On a parallel, there will be an oral history campaign, with input from those interviewed being immediately submitted to scientific analysis. The programme should also be an opportunity to ensure the conservation of archival collections belonging to both companies and individuals, by making their owners aware of the historical value and importance of the documents in their possession and encouraging them to donate them to archival centres.

Working and communications languages: English, French

Distribution of results: academic circuits, specialist media, general media (new media included)

The topics studied

Each topic will be examined at a suitably styled event to be staged in 2015 and 2016 and coordinated by a Franco-British team. Appeals for communications will be issued at least six months before each of these events.

Inter-disciplinary exchanges will be encouraged. Particular care will also be given to circulating the material on each topic among the various participants, protagonists and scientists, analysts and academics, contributors past and present, for a better and more comprehensive understanding of the Cross-Channel system.

5 topics have been proposed by the Scientific Board:

1.  Transport geography and economics: see above

2.  Funding and governance of major infrastructure projects: what lessons can be drawn from experience with Eurotunnel, Eurostar, High Speed 1, High Speed 2? Regulation: contracts, supervision (inter-governmental and safety commissions, railway regulation); decision to favour private sector funding for the Tunnel, a mixture of public and private for the accompanying infrastructure; role of the stock, bond and credit markets; trends in forecasting methods; conditions for the financial restructuring of Eurotunnel. Corporate development strategies; Eurotunnel: from concessionaire to multi-portfolio transport group; crisis management.

3.  Regional development: what role has this innovative transport system played in developments in the regions served? How has it shaped geographical areas and economic exchanges and what is the spread of the economic and social benefits? Has it made territories more attractive, sharpened their competitive edge, caused growth and diversions? What has been the focus of investment and direct foreign investment? Have results lived up to expectations and territorial development theory? What external effects can be identified? Who are the winners and the losers? Euroregion Kent-NPC ; North-South divide; impact on London, Paris, Brussels, the Nord-Pas de Calais, Flanders and South-East England; growth, employment, tourism.

4.  Migration and frontiers: Has the creation of a land border for the UK and the arrival of a larger number of services and high-speed trains worked through between London, Brussels and Paris been a decisive factor in new cross-border relocations? In migratory flows at European and worldwide level? This topic touches as much on the problem of illegal immigrants (e.g. the Sangatte refugees) as on the movements of citizens from Schengen and EU States (e.g. London’s French population). It also touches on the notion of what constitutes a “border”, a concept changing rapidly under the combined pressure of information and communications technologies and internationalisation of exchanges. The policies of customs and immigration controls on the train and at Cross-Channel departure terminals and their interaction with the transport system will also be examined on this occasion.

5. International relations, geopolitics and European integration: at the beginning, the project was hallmarked by its political dimension, in particular the Canterbury Treaty. To what extent does the political, diplomatic and strategic dimension of a major infrastructure project hamper its development? Conversely, have the growing and changing traffic flows and the symbolic nature of the Channel Tunnel affected the foreign policies of adjacent States, relations between France and the UK, attitudes towards Europe, cooperation over defence issues? What impact has there been on the attitudes of inhabitants in the different countries? Is it possible to talk of binational organisation cultures or of greater similarities in organisational cultures?

A final summit open to all participants will be held to table the results of work and proceedings will be published.

Formats:

  • Round Table : professional audience, two hours
  • Conference-debate on a specific point / historical issue / famous person
  • One-day conference: specialist public on a specific theme
  • Seminar: invited guests only, main protagonists and professional audience, on a specific theme
  • Summit: all interested publics

Products, deliverables:

  • Written synopsis, published book
  • Oral history archives on line. Bibliography on line.
  • Internet back-up: podcast of conferences, synopses of talks, references, debate.

——————————-

 

***********************************************************************
*
***********************************************************************

La liste "histoire_eco" a pour objet la diffusion de l'actualité de la  recherche et de l'enseignement en histoire économique.

Les nouvelles diffusées sur cette liste sont reprises sur le site de l'AFHE (http://afhe.hypotheses.org/).

Le contenu des messages reste la responsabilité de leurs auteurs.

Pour envoyer un message sur cette liste : écrire, comme si vous écriviez à un correspondant "normal", à histoire_eco@groupes.renater.fr
Tous les abonnés recevront automatiquement votre message tel que vous l'avez envoyé.

Le comité directeur de l'AFHE a décidé le 09/02/2009 d'autoriser explicitement les messages politiques ou syndicaux à condition qu'ils concernent directement l'activité des enseignants et des chercheurs en histoire économique. Cette autorisation pourra être retirée.

Pour vous abonner à cette liste : envoyez un e-mail à sympa@groupes.renater.fr
en indiquant obligatoirement comme sujet du message : subscribe histoire_eco
Le message lui-même peut rester vide

Pour vous désabonner à cette liste : envoyez un e-mail à sympa@groupes.renater.fr
en indiquant obligatoirement comme sujet du message : unsubscribe histoire_eco
Le message lui-même peut rester vide (mailto:sympa@groupes.renater.fr?subject=unsubscribe%20histoire_eco)

Pour plus d'option, vous pouvez vous rendre sur http://listes.groupes.renater.fr/sympa/info/histoire_eco

************************************************
*
************************************************

Vous aimerez aussi...